Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : Paul Biya réélu pour un 7e mandat présidentiel

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

#pasdevague et #jesuisunabruti, journée chargée sur les réseaux sociaux français

En savoir plus

LE DÉBAT

Comores : les risques d'une crise politique

En savoir plus

FOCUS

Irak : des personnalités féminines anticonformistes en danger

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Le "Davos du désert" compromis par l'affaire Khashoggi

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Maroš Šefčovič : "Nous avons besoin d'intensifier le dialogue entre pays de l'Est et de l'Ouest"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Musique, mode, peinture : Mounia, égérie volcanique de la création

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Brexit : la bataille de la pêche a commencé

En savoir plus

Pas 2 Quartier

"Noise": Raconter sa ville au fil du RER

En savoir plus

Afrique

Afrique du Sud : un millier de mineurs secourus après 30 heures sous terre

© AFP | Un mineur sorti de la mine d'or de Driefontein, à Carletonville, au sud-ouest de Johannesburg.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/02/2018

Un millier de mineurs piégés sous terre pendant une trentaine d'heures dans une mine d'or d'Afrique du Sud à la suite d'une coupure de courant sont remontés à la surface, sains et sauf vendredi, accueillis par leurs familles soulagées.

La totalité des 955 mineurs qui étaient piégés depuis plus de vingt-quatre heures au fond d'une mine d'or en Afrique du Sud, à cause d'une panne d'électricité, sont ressortis sains et saufs à l'aube, vendredi 2 février, a annoncé leur employeur.

L'incident n'a pas fait de victimes, "seuls quelques cas de déshydratation et de pression artérielle élevée, mais rien de grave", a précisé un porte-parole de la compagnie minière Sibanye Gold.

"C'était stressant. Il n'y avait pas beaucoup de ventilation", a témoigné un mineur, Mike Khonto, sorti indemne à l'aube. "Heureusement, nos chefs nous ont fait parvenir de la nourriture et de l'eau", a-t-il raconté.

Les mineurs étaient prisonniers des galeries de la mine de Beatrix, près de la ville de Welkom (centre), depuis un violent orage mercredi soir qui avait coupé l'électricité et bloqué les ascenseurs de plusieurs puits de l'exploitation.

"Une expérience traumatique"

Après de longues heures d'efforts, les secours ont pu rétablir entièrement le courant et remettre en service les ascenseurs, qui ont remonté les premiers mineurs à la surface au lever du jour.

Ils "ont vécu une expérience traumatique", a reconnu le porte-parole de la mine. De retour à l'air libre, les 955 mineurs devaient subir un examen médical et recevoir un soutien psychologique, ainsi que leurs familles.

Les accidents miniers sont fréquents en Afrique du Sud, qui possède les mines les plus profondes au monde. En 2015, 77 personnes y sont mortes, selon la Chambre sud-africaine des mines.

Avec AFP

Première publication : 01/02/2018

  • MAROC

    Maroc : manifestations à Jerada après de nouveaux décès dans les "mines de la mort"

    En savoir plus

  • MINES

    Le Salvador, premier pays à bannir l'exploitation des mines à métaux

    En savoir plus

  • GUINÉE

    Un banquier français au cœur du scandale des mines en Guinée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)