Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Brexit : vers un vote de censure contre Theresa May ?

En savoir plus

POLITIQUE

Mouvement des gilets jaunes : L'exécutif en pleine tempête

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Michelle Obama : la première First Lady afro-américaine se raconte

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Dix ans après sa mort, hommage à Youssef Chahine

En savoir plus

L’invité du jour

Simon Baker : "Le Brexit peut menacer la circulation des œuvres d’art en Europe"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Rafael Correa : "Il y a un coup d'État en Équateur"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Le TGV marocain "Al-Boraq", vitrine du savoir-faire français

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Le string n'est pas une preuve de consentement"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Brexit : "Un gouvernement divisé, un parti divisé, une nation divisée"

En savoir plus

Découvertes

Figurez-vous que le plus vieil ancêtre connu des Britanniques avait la peau noire et les yeux bleus

© BBC News/Youtube

Texte par Ana BENABS

Dernière modification : 07/02/2018

Des analyses ADN ont apporté des précisions sur les caractéristiques physiques du premier homme britannique connu, surnommé Cheddar Man.

Découverts il y a un siècle dans le sud-ouest de l'Angleterre, les restes de Cheddar Man avaient déjà révélé que l'homme était arrivé en Grande-Bretagne à la fin de la dernière période glaciaire, il y a quelque 10 000 ans. Mais de récentes recherches, publiées par le Guardian suite à la diffusion d'un documentaire sur Channel 4, ont apporté des précisions sur l'apparence physique de Cheddar Man.

VOIR AUSSI : Dans une sépulture ancienne découverte au Mexique, les corps sont entremêlés dans une position circulaire étrange

Jusqu'à présent, on lui donnait la peau pâle et des cheveux blonds. Mais en se basant sur de nouvelles recherches ADN, un groupe de chercheurs du musée d'histoire naturelle de Londres a découvert que le plus vieil homme britannique moderne connu avait en fait la peau noire, les yeux bleus et les cheveux bouclés et foncés.

C'est en creusant un trou de deux millimètres dans son crâne, afin de prélever quelques milligrammes de poudre d'os, que les scientifiques ont pu extraire un génome complet de l'individu, et ainsi en savoir un peu plus sur son apparence physique et son mode de vie, explique le Guardian

"Cela prouve vraiment que les catégories raciales imaginaires que nous avons sont des constructions très modernes, qu'il est impossible de les appliquer au passé", explique Tom Booth, archéologue ayant contribué à l'étude. Yoan Diekmann, biologiste, également contributeur du projet, ajoute que la connexion entre britannicité et le fait d'être blanc de peau "n'est pas une vérité immuable". 

Il semblerait donc que les ancêtres de Cheddar Man viennent d'Afrique, soient passés par le Moyen-Orient pour enfin arriver en Europe via le Doggerland. Concernant son mode de vie, on apprend que Cheddar Man était certainement un chasseur-cueilleur, se nourrissant d'animaux et de poissons attrapés grâce à des armes ou des outils qu'il confectionnait. 

Des prouesses technologiques pour un visage

Le visage de Cheddar Man – dont le nom vient en fait du lieu où ses ossements ont été trouvés – a pu être imaginé grâce à une impression 3D réalisée à partir des restes de son crâne. Créée par les frères Kennis, deux artistes spécialisés dans la reconstruction paléontologique en deux et trois dimensions, cette prouesse technologique a permis de mettre un visage sur cet homme. Et la découverte d'un génome complet "en allant au delà de ce que les os peuvent nous dire, pour avoir une image scientifiquement prouvée de ce à quoi il ressemblait est remarquable", affirme Chris Stringer, chercheur du musée d'histoire naturelle.  

Environ 10 % des Britanniques blancs actuels auraient une ascendance liée cette population ancienne ayant vécu dans le pays des milliers d'années plus tôt. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 07/02/2018