Accéder au contenu principal

JO-2018 : derrière l'intouchable Dahlmeier, Bescond décroche le bronze en poursuite

Anaïs Bescond, médaillée de bronze sur la poursuite féminine en biathlon.
Anaïs Bescond, médaillée de bronze sur la poursuite féminine en biathlon. Odd Andersen, AFP

Intouchable, l'Allemande Laura Dahlmeier a décroché sa deuxième médaille d'or en deux courses, en remportant la poursuite féminine en biathlon. La Française Anaïs Bescond, en bronze, offre à la délégation française sa deuxième médaille.

Publicité

Sur le pas de tir comme sur les skis, elle est l'une des rares favorites à n'avoir toujours pas flanché. L'Allemande Laura Dahlmeier, déjà victorieuse lors du sprint dames en biathlon samedi, a récidivé en dominant de la tête et des épaules la poursuite olympique des JO de Pyeongchang, lundi 12 février.

Dahlmeier, qui avait déjà survolé les Mondiaux l'an passé (cinq titres et une médaille d'argent en six courses), confirme un peu plus sa suprématie sur le biathlon mondial, à tout juste 24 ans. En Corée du Sud, elle a devancé la Slovaque Anastasia Kuzmina, leader de la Coupe du monde et plombée par trois fautes au tir malgré une grosse performance sur les skis.

Bescond en bronze, le biathlon bleu lancé

Derrière les deux patronnes de la discipline, la Française Anaïs Bescond a réalisé une superbe performance, en allant chercher une belle médaille de bronze. D'autant plus improbable qu'elle s'élançait en 19e position de cette poursuite, après un sprint mal négocié samedi. Bescond, souvent dans les places d'honneur mais très rarement médaillée, décroche la plus belle récompense de sa carrière, deux ans après avoir ramené l'argent lors de l'individuelle des Mondiaux d'Holmenkollen.

De bon augure pour une équipe de France de biathlon frustrée par la contre-performance de son leader Martin Fourcade, 8e du sprint samedi, et qui attendait d'enfin pouvoir lancer ses Jeux.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.