Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Quelle réponse de l'Iran après l'attentat d'Ahvaz ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Harkis, une si longue attente"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'Élysée enlisé dans la parodie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : Cap Bon sous les eaux

En savoir plus

FOCUS

L'IVG en Allemagne, un parcours de combattante

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Michael Barenboim recherche "le dialogue des œuvres les unes avec les autres"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Nous avons essayé de comprendre s'il existe une identité européenne"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : un hommage national aux harkis le 25 septembre

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Quelles solutions pour la crise financière de l'UNRWA ?

En savoir plus

Sports

Rubgy : huit fêtards du XV de France écartés du groupe

© Christophe Simon, AFP | Le troisième ligne centre Louis Picamoles fait partie de la charrette d'exclus.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/02/2018

L'encadrement du XV tricolore a décidé mardi de se passer des services de huit joueurs du XV de France, dont, en raison de leur comportement après la défaite contre l'Écosse.

Le couperet est tombé : huit rugbymen du XV de France, dont Louis Picamoles et Teddy Thomas, ont été exclus du groupe pour affronter l'Italie le 23 février à Marseille. Ils étaient sortis faire la fête après la défaite contre l'Écosse samedi, lors du Tournoi des VI nations.

"Par ce comportement inapproprié, ils n'ont pas respecté leur statut de joueur international et les devoirs qui en découlent", a indiqué mardi 13 février l'encadrement, qui rappelle notamment le centre Mathieu Bastareaud, suspendu pour le début de la compétition, et l'ouvreur François Trinh-Duc, non retenu initialement.

En revanche, Morgan Parra, choix numéro 1 du nouveau sélectionneur Jacques Brunel au poste de demi de mêlée mais forfait avant le début du Tournoi, n'a pas été convoqué, toujours blessé au genou gauche.

Aucun crime n'a été commis

Lundi matin, la police écossaise avait retardé le départ de l'avion du XV de France, à l'aéroport d'Edimbourg, pour pouvoir entendre certains joueurs, comme simples témoins potentiels à la suite d'informations sur une agression sexuelle dans le centre d'Edimbourg. Elle avait conclu après investigation qu'"aucun crime" n'avait "été commis". Sur les six rugbymen entendus par la police, cinq ont été exclus : Anthony Belleau, Jonathan Danty, Félix Lambey, Louis Picamoles et Rémi Lamerat. Seul Yacouba Camara a été conservé pour le prochain match.

Les autres internationaux non reconduits à la suite de cette sortie à Edimbourg sont Teddy Thomas, Arthur Iturria et Sekou Macalou. Thomas avait pourtant illuminé le début de Tournoi morose des Bleus (défaites contre l'Irlande et l'Écosse) en inscrivant les trois seuls essais des Bleus sur des exploits personnels, pour porter son total à huit en dix sélections. Alexandre Lapandry, lui n'a pas été reconduit pour des raisons sportives.

Pour les remplacer, le sélectionneur Jacques Brunel a appelé, outre Bastareaud et Trinh-Duc, Mathieu Babillot (aucune sélection), Camille Chat, Gaël Fickou, Kélian Galletier, Rémy Grosso, Bernard Le Roux et Romain Taofifenua.

Le groupe sera rassemblé à partir de vendredi à Aix-en-Provence, sauf certains joueurs qui participeront à la journée de Top 14 ce week-end avant de retrouver le XV de France dimanche.

Avec AFP

Première publication : 13/02/2018

  • FAIT DIVERS

    Rugby : des joueurs du XV de France entendus par la justice écossaise

    En savoir plus

  • RUGBY

    Tournoi des six nations de rugby : le XV de France battu en Écosse (26-32)

    En savoir plus

  • RUGBY

    Tournoi des six nations : l'Irlande bat la France du nouveau sélectionneur Brunel

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)