Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INFO ÉCO

Le TGV marocain "Al-Boraq", vitrine du savoir-faire français

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Le string n'est pas une preuve de consentement"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Brexit: "un gouvernement divisé, un parti divisé, une nation divisée"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La fin des sanctions contre l'Erythrée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mais qu'est ce que ça veut dire "mettre le bololo" ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit : divorce à l'amiable avec Bruxelles ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"8, avenue Lénine" : le parcours du combattant d'une femme rom en France

En savoir plus

FOCUS

La minorité arménienne de Syrie se reconstruit à Erevan

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Un juge à la Cour suprême incite les Américains à s'investir dans la vie publique

En savoir plus

FRANCE

Lait contaminé : nouvelles plaintes contre Lactalis, l'État et les distributeurs

© Jean-François Monier, AFP | Le siège de Lactalis, à Laval (Mayenne), a été contrôlé par la police le 17 janvier 2018.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/02/2018

L’association de consommateurs Foodwatch a porté plainte, mercredi, dans le dossier Lactalis, accusant l’État et les distributeurs de défaillances dans cette crise sanitaire. Trente familles porteront également plainte jeudi contre le fabricant.

L’association de consommateurs Foodwatch a porté plainte contre X, mercredi 14 février au pôle santé publique du parquet de Paris, dans le dossier Lactalis, pour une liste d'infractions susceptibles d'impliquer aussi les distributeurs et l'État.

Dans sa plainte, Foodwatch estime que les différents acteurs "ont méconnu leurs obligations en matière de prévention des risques sanitaires" mais aussi "dans la gestion particulièrement défaillante" de la crise provoquée par la découverte de salmonelles dans des laits infantiles produits par Lactalis.

Si Lactalis est jugé "premier responsable dans cette affaire", l'association s'interroge aussi sur le rôle du laboratoire Eurofins qui a effectué les tests d'autocontrôles pour Lactalis et qui "avait l'obligation de communiquer aux autorités" tout résultat permettant de suspecter un danger sanitaire.

Une douzaine de plaintes déjà enregistrées

Dans un communiqué distinct, l'Association des familles de victimes du lait contaminé aux salmonelles (AFVLCS) fait savoir qu'elle déposerait jeudi, par le biais de son avocate, 30 plaintes individuelles à l'encontre du fabricant et de plusieurs distributeurs. D'autres parents ont fait des démarches similaires auprès du parquet de Paris.

Jusqu'ici, 37 bébés ont été atteints de salmonellose en France après avoir consommé un produit d'alimentation infantile Lactalis infecté sorti de l'usine de Craon (Mayenne). Une première épidémie en 2005 liée à cette usine avait déjà touché 146 nourrissons.

Au 24 janvier, une douzaine de plaintes étaient déjà enregistrées au pôle santé publique du parquet de Paris, chargé de les centraliser dans le cadre de l'enquête ouverte notamment pour "tromperie aggravée".

Avec AFP et Reuters

Première publication : 14/02/2018

  • FRANCE

    Lactalis : le PDG Emmanuel Besnier présente ses excuses aux victimes

    En savoir plus

  • FRANCE

    Scandale du lait contaminé : perquisitions au siège et dans une usine du groupe français Lactalis

    En savoir plus

  • FRANCE

    Scandale du lait contaminé : Lactalis et son mystérieux PDG dans le viseur

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)