Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Le rapport Spinetta, scénario catastrophe pour le ferroviaire"

France 24

Au menu de la revue de presse française, vendredi, la réforme de la SNCF qui sonne comme un Big Bang dans le secteur du rail en France ; mais aussi les "nouveaux risques sur la dissuasion nucléaire" alors que s'ouvre la conférence sur la sécurité de Munich. Une pétition en ligne demande aussi la Légion d'honneur pour les alpinistes polonais qui ont sauvé la française Élisabeth Revol dans l'Himalaya.

Publicité

La presse française revient largement vendredi matin sur la réforme de la SNCF, après la remise au gouvernement jeudi du rapport Spinetta.

"Attention au départ" titre Libération, qui met en garde contre des mesures explosives : fermeture de petites lignes, fin progressive du statut des cheminots, transformation de l’entreprise publique en société anonyme à capitaux publics, ouverture à la concurrence... même s’il y a urgence à réformer, constatent Les Echos. La dette de la SNCF s’élève à 46 milliards d'euros et s’alourdit tous les ans de près 3 milliards, observe le quotidien économique, pour qui les 200 lignes régionales qui circulent quotidiennement avec moins de 30 voyageurs annoncent "la mort des petites lignes". Laurent Joffrin s’en émeut dans Liberation : pour lui, la SNCF, "c’est un pilier de la République (…) historiquement elle a unifié le territoire, relié les villes et les campagnes (…), le conformisme libéral le condamne à la métamorphose à coup de courbes statistiques imparables et de flexibilité anglo-saxonne". Des mesures auxquelles a du mal à croire Le Figaro, qui s’interroge : va-t-on "vers la fin du statut des cheminots ?". Le journal de droite annonce un "test grandeur nature pour l’exécutif" dans son édito. Même perplexité qui s’étale à la une de l’Opinion : "Oseront-ils sauver la SNCF ?". Le journal libéral soutient que "l’ouverture à la concurrence dans les pays pionniers a permis une augmentation des trafics, une amélioration de la qualité de service et une réduction des contributions publiques". Les syndicats sont en embuscade dans le journal l’Humanité, pour qui le rapport Spinetta est "un scénario catastrophe" et qui promet à Macron "une nouvelle bataille du rail". Le quotidien communiste regrette que "les dogmes libéraux priment sur toute recherche d’alternative et que face aux futurs concurrents anticipant un futur dumping social, on cible les agents".

La presse française s’intéresse aussi à la conférence sur la sécurité nucléaire à Munich. L’occasion pour La Croix d’analyser les nouvelles doctrines nucléaires, notamment russe et américaine, et le risque déjà avéré de défaire les accords de désarmement entre les deux pays. L’Allemagne, en retrait jusqu’ici, assure vouloir être un partenaire fiable et est "particulièrement attendue au tournant" selon Les Echos.

Enfin, à saluer dans Le Parisien, cette pétition d’un artisan polonais en France qui demande la Légion d’honneur pour les alpinistes polonais qui ont sauvé la Française Élisabeth Revol au Pakistan.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.