Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La fin des sanctions contre l'Erythrée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mais qu'est ce que ça veut dire "mettre le bololo" ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit : divorce à l'amiable avec Bruxelles ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"8, avenue Lénine" : le parcours du combattant d'une femme rom en France

En savoir plus

FOCUS

La minorité arménienne de Syrie se reconstruit à Erevan

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Un juge à la Cour suprême incite les Américains à s'investir dans la vie publique

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Yémen : la guerre décryptée

En savoir plus

FACE À FACE

Le mouvement des "gilets jaunes", entre grogne civile et récupération politique

En savoir plus

L’invité du jour

Titouan Lamazou : "Aller à la rencontre de l'infinie diversité de l'humanité"

En savoir plus

Afrique

Nigeria : un marché de Konduga frappé par un triple attentat-suicide

© STRINGER / AFP | Un homme se tient sur les lieux d'un attentat à Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria, le 23 octobre 2017.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/02/2018

Près d'une vingtaine de personnes sont mortes, vendredi soir, dans l'explosion de trois kamikazes sur un marché à Konduga, dans le nord-est du Nigeria. Un attentat imputé au groupe jihadiste Boko Haram, actif dans la région.

Trois kamikazes se sont fait exploser, vendredi 16 février, sur un marché aux poissons à Konduga, près de Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria. L’attaque, signalée par les autorités selon Reuters, et par des miliciens selon l’AFP, a fait au moins 19 victimes.

L'attaque s'est produite vers 20 h (19 h GMT), a indiqué samedi Damian Chukwu, chef de la police de l'État de Borno, dont Maiduguri est la capitale.

"Nous avons 19 morts et quelque 70 blessés. Deux des trois kamikazes ont attaqué le marché Tashan Kifi. Ensuite, quatre minutes plus tard, un troisième s'est fait exploser à proximité", a précisé Babakura Kolo, le chef de l’une des milices luttant contre le groupe islamiste Boko Haram, auprès de l'AFP.

"Les victimes comprenaient 18 civils et un soldat. Le Tashan Kifi est un marché informel qui sert de restaurant, de marché et de lieu de détente pour les habitants". Parmi les blessés, 22 seraient en situation critique.

L'attentat n'a pas été revendiqué mais il porte la marque du groupe Boko Haram. "Il n'y a pas de doute quant à l'identité de ceux qui ont commis cette attaque. Boko Haram a ciblé Konduga plusieurs fois", a rappelé Musa Ari, membre de la même milice.

Le groupe jihadiste est actif dans cette région. Son insurrection armée lancée en 2009 a fait plus de 20 000 morts et deux millions de déplacés.

Avec Reuters et AFP

Première publication : 17/02/2018

  • CAMEROUN

    Cameroun : six civils tués dans une attaque de Boko Haram

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Nigeria : plus de 50 morts dans un attentat contre une mosquée dans le nord-est du pays

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Un triple attentat-suicide fait au moins 13 morts dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)