Accéder au contenu principal

Une jihadiste française libérée et expulsée d'Irak

Le palais de justice de Bagdad, photo d'archive.
Le palais de justice de Bagdad, photo d'archive. AFP Archives

La justice irakienne a libéré, lundi, une jihadiste française, arrêtée l'été dernier à Mossoul, et a ordonné son expulsion.

Publicité

La Cour pénale centrale de Bagdad a remis en liberté et ordonné l'expulsion d'une jihadiste française, lundi 19 février. Cette dernière avait été condamnée à sept mois de prison pour "entrée illégale en Irak" mais sa peine avait déjà été couverte par sa détention préventive.

Mélina Bougedir, 27 ans, avait été arrêtée l'été 2017 à Mossoul, l'ancien bastion du groupe État islamique (EI) dans le nord du pays, avec ses quatre enfants, dont trois ont été rapatriés en France.

Elle a affirmé en arabe au président de la Cour être entrée en Irak en octobre 2015 à partir de la Syrie et que son mari, un Français dénommé Maximilien, qui était cuisinier, avait été tué lors de la bataille de Mossoul.

La deuxième ville d'Irak a été reprise aux jihadistes en juillet 2017 après neuf mois de combats.

En novembre 2017, on dénombrait près de 300 jihadistes françaises en Syrie et en Irak. Certaines exprimaient leur volonté de revenir en France.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.