Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Guerre en Syrie - Idleb : accord Moscou-Ankara pour une "zone démilitarisée"

En savoir plus

TECH 24

Hacker les humains

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget 2019 : quels sacrifices ?

En savoir plus

REPORTERS

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le tournant ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Tiken Jah Fakoly

En savoir plus

#ActuElles

Maroc : les droits des femmes encore à conquérir

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Kivu" de Jean Van Hamme, l’enfer congolais en bande-dessinée

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"Les plus pauvres paient pour satisfaire les préférences politiques des plus riches"

En savoir plus

SPORT

JO-2018 : la France décroche le bronze au sprint par équipe de ski de fond

© Jonathan Nackstrand, AFP | Les Français Richard Jouve (à gauche) et Maurice Manificat célèbrent leur troisième place.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/02/2018

Les fondeurs tricolores ont terminé troisièmes du sprint par équipes, offrant ainsi une 14e médaille à la France lors des JO de Pyeongchang. Les Bleus sont désormais à un podium du précédent record établi à Sotchi, il y a quatre ans.

L'équipe de France a décroché le bronze, mercredi 21 février, dans l'épreuve de sprint en ski de fond. Les Français, Maurice Manificat, déjà médaillé de bronze en relais 4x10 km, et Richard Jouve, ont terminé, à l'issue d'un sprint serré, à un peu plus de deux secondes de la Norvège, championne olympique, et derrière les athlètes russes sous bannière olympique, qui ont pris l'argent.

Il s'agit de la 14e médaille remportée par les Français lors des Jeux olympiques de Pyeongchang. Les Tricolores sont désormais à un podium du précédent record établi à Sotchi, en 2014, où ils avaient glané 15 breloques.

Avec AFP

Première publication : 21/02/2018

  • JO DE PYEONGCHANG

    JO-2018 : Papadakis et Cizeron décrochent l'argent en danse sur glace

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)