Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

MHD, le phénomène afro-trap

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump se fait l'avocat de Brett Kavanaugh

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

"Zone démilitarisée" à Idleb : Erdogan et Poutine en faiseurs de paix ?

En savoir plus

TECH 24

Hacker les humains

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget 2019 : quels sacrifices ?

En savoir plus

REPORTERS

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le tournant ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Tiken Jah Fakoly

En savoir plus

#ActuElles

Maroc : les droits des femmes encore à conquérir

En savoir plus

Paris et sa région ont attiré un nombre record de touristes en 2017

© AFP | Une femme pose devant la tour Eiffel à Paris, le 21 février 2018

PARIS (AFP) - 

Paris et sa région ont vu le grand retour des touristes étrangers et français en 2017, un cru record en termes de fréquentation qui permet d'effacer deux années noires liées aux attentats de 2015 et 2016.

L'an dernier, les hôteliers franciliens ont accueilli 2,9 millions de touristes de plus qu'en 2016, pour un total de 33,8 millions d'arrivées hôtelières, a annoncé jeudi le Comité régional du tourisme (CRT) d'Ile-de-France.

"La région avait perdu de l'ordre de 1,5 million de visiteurs en 2016, nous avons donc été positivement surpris par ce rebond et ce record, qui n'était pas évident", a commenté le président du CRT IDF, Eric Jeunemaitre, lors d'un point presse.

"Toutes les clientèles progressent sans exception", a-t-il ajouté.

Cette progression de 9,5% de la fréquentation en Ile-de-France sur un an est encore plus marquée pour la clientèle internationale (+13,7%) que pour les touristes français (+5,9%).

Les visiteurs chinois et japonais, qui avaient boudé la destination pour des raisons sécuritaires, sont notamment de retour, avec des progressions de respectivement 17,8% (1,14 million de touristes) et 32,8% (425.000).

Les Etats-Unis continuent de fournir le premier contingent de touristes étrangers avec un total de 2,4 millions de visiteurs l'an dernier, en hausse de 18,3%, tandis que les touristes allemands ont progressé de 19,5%.

Les visiteurs français ont représenté 42,6% de l'ensemble des touristes venus à Paris.

Le record de fréquentation "est lié au contexte mais aussi à la mobilisation des acteurs touristiques. L'année, calme, a permis le retour à la confiance, il n'y a pas eu d'attentats ou d'événements extrêmement négatifs", a ajouté M. Jeunemaitre.

Le gouvernement n'a pas encore communiqué le chiffre définitif de fréquentation pour l'ensemble de l'Hexagone mais tablait ces derniers mois sur 88 à 89 millions de visiteurs étrangers.

Sur Paris et sa région, ce chiffre, pas encore définitif non plus, devrait s'établir pour 2017 à 49 millions de touristes, tous hébergements confondus (marchands et non marchands), contre 45 millions en 2016.

- 'Perspectives très positives' pour 2018 -

Dans le détail, la croissance est toutefois "plus portée par la fréquentation que par les prix car les niveaux de prix sont inférieurs à 2016. Les hôteliers, raisonnablement, n'ont pas augmenté leurs tarifs", a tenu à souligner Eric Jeunemaitre.

En effet, si les taux d'occupation des hôtels progressent, ils "ne retrouvent pas encore leurs niveaux d'avant 2015" et, surtout, les recettes moyennes par chambre restent inférieures à la période pré-attentats, selon le CRT.

Du côté du tourisme d'affaires, l'année est également record avec une hausse de 7,8% des nuitées générées par des déplacements professionnels.

Quant aux musées et aux monuments, 2017 a aussi été faste avec un nombre de visiteurs en progression de 9,5% au Louvre, de 15,1% au domaine de Versailles ou encore de 5,6% à la Tour Eiffel.

Au total, en données sonnantes et trébuchantes, la hausse de la fréquentation s'est traduite par 20,8 milliards d'euros de consommation touristique, "soit 1,6 milliard de plus qu'en 2016, et surtout un niveau équivalent à celui de 2014".

Pour 2018, le CRT fait état de "perspectives très positives" émanant des professionnels et relève des prévisions de réservations aériennes dans les aéroports parisiens qui "devraient être en hausse de 11,4% de mars à mai", sur un an.

L'objectif du gouvernement français est d'atteindre les 100 millions de visiteurs étrangers d'ici 2020.

En janvier, Edouard Philippe avait annoncé un renforcement des moyens alloués au tourisme pour mieux faire "fructifier" le potentiel des territoires de l'Hexagone, mais aussi pérenniser son rang de première destination mondiale face à une concurrence de plus en plus féroce.

© 2018 AFP