Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Les Frères Sisters", western fraternel et meurtrier

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

"This is Iraq" : rencontre avec le rappeur I-NZ

En savoir plus

FOCUS

La traque des opposants burundais se poursuit jusqu'au Kenya

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Espionnage en Afrique : une concurrence féroce

En savoir plus

FACE À FACE

Affaire Benalla : 5 mois de feuilleton politique

En savoir plus

L’invité du jour

Sebastian Copeland : "Les régions polaires nous lancent le cri d’alarme"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

L’économie chinoise peut-elle résister à la guerre commerciale ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Avion russe abattu en Syrie : "un tragique concours de circonstances"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le repas luxueux de Maduro chez "Salt Bae" a un goût amer pour les Vénézuéliens

En savoir plus

Syrie: 13 morts dans de nouveaux bombardements sur la Ghouta orientale (ONG)

© AFP | Des Syriens blessés par les raids du régime attendent dans une clinique de forture d'être soignés à Kafr Batna dans le fief rebelle de la Ghouta orientale, le 21 février 2018

BEYROUTH (AFP) - 

Treize civils ont été tués jeudi dans de nouveaux bombardements du régime sur l'enclave rebelle de la Ghouta orientale près de Damas, a rapporté jeudi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Au moins 13 personnes dont trois enfants ont été tuées à Douma", principale ville de la Ghouta orientale, a indiqué l'OSDH. Au moins 120 civils ont été blessés dans l'ensemble de la Ghouta.

"Il pleuvait dans la région, c'est pourquoi il n'y a pas eu de raids aériens. Le régime a opté pour les obus et les roquettes" pour bombarder le fief rebelle, a affirmé le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

"Les tirs de roquettes n'ont pas cessé ce matin. Environ 200 roquettes ont touché la seule Douma", a-t-il dit.

Le régime mène depuis dimanche une campagne de bombardements dévastateurs sur l'enclave qu'il assiège depuis 2013. Au moins 335 civils ont été tués dont des dizaines d'enfants.

Pendant la même période, 15 personnes ont été tuées par la chute à Damas, bastion du régime, d'obus et de roquettes tirés par des rebelles islamistes ou des jihadistes depuis la Ghouta, selon les médias d'Etat et l'OSDH.

Selon un journal proche du pouvoir de Bachar al-Assad, cette nouvelle campagne de bombardements sur la Ghouta orientale est un prélude à une offensive terrestre du régime.

Avant la Ghouta orientale, plusieurs zones rebelles, comme la vieille ville de Homs en 2012 ou Alep en 2016, ont été écrasées par des bombardements et un siège étouffant pour forcer les combattants anti-régime à déposer les armes et les civils à fuir.

© 2018 AFP