Accéder au contenu principal
ActuElles

Accès à l'avortement en Pologne : face au risque de durcissement, des femmes témoignent

Capture d'écran France 24

Avorter est sur le point de devenir encore plus difficile en Pologne. L’IVG était jusqu’à présent autorisé à trois conditions seulement : en cas de viol, de danger pour la mère et de malformation grave du fœtus. Le gouvernement envisage de supprimer la troisième condition dans une nouvelle loi. Pour les femmes, le poids de l'interdit est de plus en plus lourd, et dangereux.

Publicité

En Tunisie, la loi électorale de juin 2016 impose une parité parfaite : les listes doivent comporter autant de femmes que d’hommes, et au moins la moitié d'entre elles être présidées par une femme. Mais dans les faits, cette égalité a du mal à s’établir. Certaines candidates sont reléguées aux circonscriptions considérées comme impossibles à gagner.

En France, les problèmes de harcèlement sexuel au travail ou dans la rue  s'imposent aux jeunes filles dès l'école. En France, portées par le mouvement de libération de la parole généralisé, des collégiennes et des lycéennes se mobilisent pour alerter sur le phénomène et tenter de l’enrayer.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.