Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

MHD, le phénomène afro-trap

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump se fait l'avocat de Brett Kavanaugh

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

"Zone démilitarisée" à Idleb : Erdogan et Poutine en faiseurs de paix ?

En savoir plus

TECH 24

Hacker les humains

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget 2019 : quels sacrifices ?

En savoir plus

REPORTERS

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le tournant ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Tiken Jah Fakoly

En savoir plus

#ActuElles

Maroc : les droits des femmes encore à conquérir

En savoir plus

Découvertes

Une vieille lettre de candidature de Steve Jobs a été retrouvée et sera mise aux enchères

© Tom Munnecke/Getty Images | Steve Jobs, en 1977.

Dernière modification : 23/02/2018

Une lettre de candidature de Steve Jobs datant de 1973 a été retrouvée 45 ans après. Elle sera mise aux enchères entre le 8 et le 15 mars 2018.

Avant de cofonder Apple, d'en être viré, puis de revenir, Steve Jobs a cherché un emploi, comme vous et moi. L'ancien patron d'Apple a donc dû envoyer des candidatures et coup de chance, l'un d'elles vient de refaire surface, 45 ans après.

VOIR AUSSI : Avis aux amateurs : un rarissime Apple-1 sera vendu aux enchères au mois de mai

"Après avoir laissé tomber la fac de Reed College six mois après y être entré en 1972, il est resté dans le coin du campus de Portland, pendant un an et demi", rappelle CNET. "En 1973, il a postulé pour un emploi, sans que l'on sache le poste spécifique, et cette candidature est désormais mise aux enchères par RR Auction."

Le jeune Steve ne semble cependant pas avoir trop relu sa candidature, puisque comme l'explique le Guardian elle contient de nombreuses fautes et erreurs de ponctuation. Steve Jobs s'y présente comme "Steven jobs" de "reed college" (sans capitales), qui n'a pas de téléphone, et qui a étudié la "litté anglaise" à la fac. Quand on lui demande s'il a accès à un moyen de transport, il répond "possible, mais pas probable".

Le jeune Steve Jobs, alors âgé de 18 ans, y écrit surtout qu'il a quelques connaissances en matière d'ordinateurs et de calculateurs. "Sous 'compétences particulières', il a écrit 'technicien en électronique ou ingénieur en design numérique – de la Bay, près de Hewitt Packard.' Oui, il y a une faute à Hewlett-Packard", continue le Guardian.

Estimée à 50 000 dollars

Si jamais vous souhaitez vous offrir cette candidature d'un homme qui n'avait visiblement pas passé trop de temps dessus, il vous faudra trouver une petite fortune entre le 8 et le 15 mars prochain. Selon CNET, "RR Auction estime que cette lettre vaut plus de 50 000 dollars".

Le Guardian indique que deux autres objets ayant appartenu à Steve Jobs seront également en vente lors des mêmes enchères : "Un manuel technique pour Mac OS X signé par Jobs en 2001, dont la valeur est estimée à 25 000 dollars, et un article de journal de 2008 sur lequel se trouve une photo de Jobs, dont le titre est 'Un iPhone nouveau et plus rapide en vente pour 199 dollars', là encore signé par Jobs, estimé à 15 000 dollars."

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire. 

Première publication : 23/02/2018