Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Maroc - crise migratoire, la marine royale tire sur une embarcation de migrants : 1 mort

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls traverse la frontière pour devenir maire

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Ugo bernalicis : "La France de Macron rejoint Salvini"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Amélie de Montchalin : "Ce budget affirme que le travail paie"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La France de l'Occupation racontée par Pierre Assouline

En savoir plus

FOCUS

Une présence jihadiste, mais pas d'attentat : le cas singulier de l'Italie

En savoir plus

L’invité du jour

Reza : "Je ne suis pas photographe de guerre, je suis correspondant de paix "

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Vers un baril de pétrole à 100 dollars d'ici fin 2018 ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"ONU : multilatéralisme vs. souveraineté"

En savoir plus

Affaire Kerimov: un notaire niçois mis en examen pour complicité de fraude fiscale

© AFP/Archives | Photo prise le 22 novembre 2017 de la ville "Hier" à Antibes (Alpes-Maritimes), que l'oligarque russe Souleïman Kerimov est soupcçonné d'avoir acquise de manière litigieuse

NICE (AFP) - 

Un notaire de Nice a été mis en examen pour complicité de fraude fiscale dans le cadre de l'affaire Souleïman Kerimov, cet oligarque russe suspecté d'avoir dissimulé d'importantes sommes d'argent au fisc pour effectuer des acquisitions immobilières sur la Côte d'Azur, a indiqué samedi son avocat Gérard Baudoux.

Le notaire, Me Alexandre Gretchichkine-Kurgansky, a été placé sous contrôle judiciaire, moyennant une caution de 100.000 euros, a précisé à l'AFP Me Baudoux.

Selon Nice-Matin, qui révèle l'information, M. Gretchichkine-Kurgansky est surnommé "le notaire des stars" du fait de sa spécialisation dans l'immobilier de luxe.

Parmi les acquisitions litigieuses figure la villa "Hier" déclarée à 35 millions d'euros mais dont l'acte saisi par la police et signé par le financier suisse évoque la somme de 127 millions d'euros.

Au total, la justice estime que le montant de l'argent clandestin entré en France depuis la Russie pourrait être compris entre 500 et 750 millions d'euros.

"J'estime que les éléments constitutifs de la complicité ne sont pas établis", a indiqué l?avocat, qui entend faire appel de cette décision de mise en examen dès lundi ou mardi. "On reproche à mon client d'avoir été le consultant de l'acquéreur (ndlr: M. Alexandre Studhalter, désigné comme l'homme de paille de Souleïman Kerimov dans ces opérations immobilière), et d'avoir eu peut-être connaissance d'une dissimulation du prix d'acquisition réel sans l'avoir dit aux autorités, alors même qu'il n'était pas le rédacteur de l'acte".

La mise en examen de ce notaire intervient après que treize personnes ont déjà été mises en cause, à des titres divers, dans cette affaire de blanchiment de fraude fiscale.

Le Suisse Alexander Studhalter avait lui-même été placé en détention le mois dernier.

M. Kerimov est de son côté placé sous un strict contrôle judiciaire, n'ayant échappé à la prison qu?après le versement d?une caution record de 40 millions d?euros.

© 2018 AFP