Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Congo-Brazaville : Un opposant menacé de mort en France.

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Arthur Mitchell : la mort d'une étoile

En savoir plus

LE DÉBAT

Migrants : L'Europe sans solution ?

En savoir plus

POLITIQUE

Audition d'Alexandra Benalla : Une situation embarassante pour E. Macron ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alexandra Lamy : "Je suis très fière d'être une actrice populaire"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Cour Suprême : tempête autour de Brett Kavanaugh

En savoir plus

Pas 2 Quartier

Bourgogne : cinéaste d'une cité désertée

En savoir plus

FOCUS

Autriche : restriction de l'immigration et obstacles à l'intégration

En savoir plus

L’invité du jour

Claude Pinault : "Tétraplégique, un médecin m’a donné une graine d’espoir"

En savoir plus

Pollution: alerte aux particules fines en Haute-Garonne

© AFP/Archives | La préfecture de la Haute-Garonne a déclenché dimanche la  procédure d'alerte aux particules en suspension PM10 (dont le diamètre est inférieur à 10 micromètres)

TOULOUSE (AFP) - 

La préfecture de la Haute-Garonne a déclenché dimanche la procédure d'alerte aux particules en suspension PM10 (dont le diamètre est inférieur à 10 micromètres), annonce dans un communiqué l'observatoire de la qualité de l'air en Occitanie, Atmo Occitanie.

Dans ce département, la vitesse a été réduite pour la journée de 20 km/h sur les axes routiers et autoroutiers, selon un tweet de la préfecture.

"La cause principale de cette pollution est l'accumulation des particules en suspension du fait d'une atmosphère très stable et d?un vent faible", explique Atmo Occitanie.

"Ces particules peuvent être émises par le trafic routier, les dispositifs de chauffage, les industries, ou peuvent être d?origine naturelle", souligne l'observatoire dans son communiqué.

L'épisode de pollution touche aussi le département du Tarn, mais à un niveau inférieur, le département étant placé en procédure d'information.

Pour l'ensemble de la population, les autorités recommandent de réduire les activités physiques et sportives intenses, et pour les personnes vulnérables d'éviter en outre les déplacements sur les grands axes routiers et à leurs abords, aux périodes de pointe.

© 2018 AFP