Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie/ armée : le grand nettoyage?

En savoir plus

LE DÉBAT

Audition de Benalla au Sénat : Police - Elysée : malaise au sommet

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Les Frères Sisters", western fraternel et meurtrier

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

"This is Iraq" : rencontre avec le rappeur I-NZ

En savoir plus

FOCUS

La traque des opposants burundais se poursuit jusqu'au Kenya

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Espionnage en Afrique : une concurrence féroce

En savoir plus

FACE À FACE

Affaire Benalla : 5 mois de feuilleton politique

En savoir plus

L’invité du jour

Sebastian Copeland : "Les régions polaires nous lancent le cri d’alarme"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

L’économie chinoise peut-elle résister à la guerre commerciale ?

En savoir plus

Les tweets racistes contre Jeanne d'Arc 2018 sont "honteux", déclare Marine Le Pen

© AFP | La présidente du Front national Marine Le Pen le 23 janvier 2018 à l'Assemblée nationale à Paris

PARIS (AFP) - 

La présidente du Front national, Marine Le Pen, a qualifié dimanche sur BFMTV de "honteux" les tweets racistes contre une jeune métisse choisie pour incarner Jeanne d'Arc aux prochaines festivités annuelles célébrant l'héroïne d'Orléans.

"C'est honteux ! Il faut que tout le monde comprenne que ces fêtes qui se déroulent chaque année sont là pour exprimer les valeurs que défendait Jeanne d'Arc", a-t-elle déclaré.

"Ce n'est pas un +biopic+ de Jeanne d'Arc, ce n'est pas un film (sur) Jeanne d'Arc, ce sont des valeurs d'engagement, ce sont des valeurs de foi. Et cette jeune fille, en l'occurrence, répond à tous les critères et ceci n'a évidemment strictement rien à voir avec la couleur de la peau", a souligné la finaliste de l'élection présidentielle.

Mathilde Edey Gamassou -qui a des origines béninoises par son père et polonaises par sa mère- a été choisie lundi parmi environ 250 candidates pour être la cinquantième incarnation de Jeanne d'Arc lors des fêtes johanniques célébrant chaque année au printemps la victoire en avril 1429 de la Pucelle sur les Anglais qui assiégeaient Orléans.

L'annonce de ce choix a déclenché sur les réseaux sociaux un déferlement de commentaires injurieux des tenants de la droite identitaire.

Le procureur de la République à Orléans a ouvert mercredi une enquête préliminaire pour "provocation publique à la discrimination et la haine raciale" à propos de deux tweets comparant cette jeune femme à un singe.

© 2018 AFP