Découvertes

Derrière la mythique sonnerie de Nokia se cache une mélodie plus que centenaire

Ahhh, ce bon vieux Nokia 3310...
Ahhh, ce bon vieux Nokia 3310... STEVE MEDDLE/REX/SHUTTERSTOCK

La célèbre sonnerie de Nokia n'est pas une création originale, mais la composition d'un musicien espagnol. Elle a été écrite en 1902.

Publicité

Cette sonnerie est certainement l'une des mélodies les plus célèbres de la planète. On l'a entendue absolument partout au début des années 2000, venant du 3310 et de ses cousins de Nokia. Mais on ne s'est probablement jamais posé la question de qui l'avait composée. Figurez-vous que ce n'est pas un Finlandais, mais c'est un musicien espagnol qui en est à l'origine. Et que la mélodie ne date pas d'hier.

VOIR AUSSI : Nokia réédite cette fois le 8110, un téléphone vu il y a 20 ans dans "Matrix"

Un des choses de l'œuvre du guitariste espagnol Francisco Tárrega qui a le plus traversé le temps, ce sont ces quelques secondes extraites de sa "Gran Vals" dont Nokia a tiré sa sonnerie mythique, rapporte Quartz. "Quand le constructeur finlandais était au sommet et dominait le marché, ce son iconique – da-dee-da-daad – retentissait environ 1,8 milliard de fois par jour dans des poches et des sacs un peu partout dans le monde."

Pourtant, l'histoire aurait pu être toute autre. Quand Nokia a dû se décider à choisir un morceau pour sa sonnerie, l'entreprise finlandaise avait un critère bien précis en tête, poursuit Quartz. "'Gran Vals' était parmi les morceaux qu'un ingénieur de Nokia et un cadre marketing testèrent pour les premières versions du téléphone. Quand est venu le temps de choisir quels sons seraient incorporés dans le produit final en 1993, le plus gros avantage de Tárrega était qu'il était mort depuis longtemps. Nokia cherchait un son, qui lui permettrait de ne pas avoir à payer de droits, et dans la loi européenne, la musique est élevée dans le domaine public 70 ans après la mort du compositeur. Tárrega, mort 84 ans plus tôt, à l'âge de 57 ans, a fait l'affaire."

Chopin ou Tárrega?

Comme le racontait The Next Web en 2011, la sonnerie de Nokia s'appelait au départ "Grand Valse" sur ses téléphones, soit "le même nom que celui donné à sa composition par Frédéric Chopin". Alors pourquoi créditer Francisco Tárrega et sa chanson de 1902, "Grand Valse"?

"Eh bien, la vérité est que Nokia s'est inspiré de Tárrega, mais il n'a pas composé la totalité de son œuvre sans trouver l'inspiration quelque part. En l'occurrence, d'un extrait de trois secondes de la 'Grande Valse' de Chopin."

Un siècle plus tard, raconte Quartz, cette sonnerie est devenue l'un des "earcons" les plus célèbres du monde, avec le whoosh d'un Mac à son lancement, ou le bruit du métro avant la fermeture des portes. Un sacré héritage.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine