Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

MHD, le phénomène rap

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump se fait l'avocat de Brett Kavanaugh

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Guerre en Syrie - Idleb : accord Moscou-Ankara pour une "zone démilitarisée"

En savoir plus

TECH 24

Hacker les humains

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget 2019 : quels sacrifices ?

En savoir plus

REPORTERS

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le tournant ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Tiken Jah Fakoly

En savoir plus

#ActuElles

Maroc : les droits des femmes encore à conquérir

En savoir plus

Découvertes

En fait, le mot "mansplaining" existe depuis déjà dix ans

© © Twentieth Century Fox Television | "Buffy contre les vampires".

Texte par Ana BENABS

Dernière modification : 26/02/2018

Si vous ne savez pas ce que veut dire "mansplaining", un homme se chargera de vous l'expliquer sans problème.

En janvier dernier, le mot "mansplain" a été ajouté au célèbre dictionnaire Oxford English Dictionary, avec pour définition : "expliquer quelque chose à une femme alors que ce n'est pas nécessaire, de manière paternaliste et condescendante pour établir une position de domination". Entrée dans le langage courant l'année dernière, cette contraction de "man" ("homme", en français), et "splaining" (issu de "explain", soit "expliquer" en français) existe en fait depuis bien plus longtemps que ça. 

VOIR AUSSI : Le nombre d'héroïnes au cinéma a baissé en 2017

En effet, le mot "mansplaining" n'aurait pas un, mais déjà presque dix ans. Le média Quartz explique que la première utilisation recensée de ce terme daterait d'août 2008, lors d'un échange entre deux blogueurs sur la communauté virtuelle LiveJournal. "Electricwitch", une Néerlandaise de 22 ans, commentait un post concernant le travail de l'artiste Mieko Shiomi quand soudain, "count-vronsky", un autre utilisateur, s'est mis à expliquer la signification de l'œuvre à la jeune femme. Ce à quoi cette dernière a répondu "Wow, merci de m'avoir 'mansplainé' cette œuvre ! Avec mes diplômes en art, je n'étais pas apte à la comprendre par moi-même !"

Comme on pouvait s'y attendre – et comme c'est très souvent le cas aujourd'hui –, "count-vronsky" s'est alors mis à "mansplainer" le fait qu'il ne faisait pas de "mansplaining", un grand classique. Il s'est mis à expliquer à "electricwitch" qu'il "ne voulait pas la blesser" et que selon lui, ce n'était pas "du mansplaining mais juste une divergence d'opinion qu'il souhaitait exprimer". À la fin de sa déclaration, il accuse les "principes féministes" de la jeune femme d'être un leurre. 

Officiellement, la première utilisation recensée de ce mot serait celle-ci, mais Katherine Connor Martin, responsable des dictionnaires de l'Oxford University Press explique que l'Oxford English Dictionary a par la suite été contacté car un commentaire datant de mai 2008 contiendrait lui aussi le terme "mansplaining". Comme le rapporte le site Knowyourmeme, le "mansplaining" ne date pas d'hier, même si on espère bien qu'un jour, la pratique qu'il désigne tombera en désuétude.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 26/02/2018