Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Invasion de sargasse au Mexique : désastre ou chance à saisir?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Audiard : "Depuis longtemps, j'avais envie de tourner avec des Américains"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Voyage inoubliable sur le train du désert en Mauritanie et 300 kilomètres pour les plages de Tunisie

En savoir plus

L’invité du jour

Ghislaine Dehaene : "Il faut parler au bébé pour lui permettre de façonner son esprit"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Population mondiale : le vieillissement s’accélère

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Gérard Collomb, chronique d'un départ annoncé"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La catastrophe humanitaire évitée à Idleb?"

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Libre échange, quand les barrières tombent

En savoir plus

FOCUS

La mémoire de la guerre civile divise toujours les Espagnols

En savoir plus

SPORT

Foot européen : un "big four" en Liga, des cadors européens au niveau

© Lluis Gene, AFP | Le FC Barcelone, solide leader de la Liga.

Texte par Yann BUXEDA

Dernière modification : 26/02/2018

À l'exception d'un Bayern Munich trop seul en Bundesliga pour être brillant chaque semaine, les gros bras des championnats européens ont globalement fait honneur à leur statut. L'Espagne, notamment, carbure à plein régime.

Ligue 1 : le PSG corrige l'OM, Lyon perd des plumes lors du derby

"Super Sunday" en Ligue 1, où l'Olympique lyonnais a abandonné deux points au Parc OL face à son rival Saint-Étienne (1-1) et manqué l’occasion de faire une belle opération au classement. Les Gones, quatrièmes, n’ont pas profité du nul de l’AS Monaco à Toulouse, 24 h plus tôt (3-3).

Mais c’est surtout le classique entre le PSG et l’OM qui a attiré tous les regards, dimanche soir. Un choc qui n’a pas tenu toutes ses promesses, puisque le leader parisien s’est montré intraîtable face à un tout petit Marseille. Score final, 3-0 et une soirée qui aurait pu être parfaite pour le PSG si Neymar n’était pas sorti sur blessure dans le dernier quart d’heure.

Premier League : en attendant City, United et Liverpool s'accrochent

Alors que Manchester City se déplace sur la pelouse d’Arsenal jeudi en clôture de la 28e journée de Premier League, les poursuivants des Sky Blues ont profité du week-end pour maintenir en vie leurs minces espoirs de titre. À Old Trafford, Manchester United a renversé Chelsea (2-1) et conserve son fauteuil de dauphin, à 13 longueurs de son voisin.

Liverpool, qui a étrillé West Ham (4-1), complète le podium à deux unités et reste sous la menace de Tottenham, difficile vainqueur de Crystal Palace (0-1) dimanche.

Liga : carton plein pour le Barça, le Real, l'Atleti et Valence

Statu quo en Espagne, où les quatre principaux prétendants à la Ligue des champions ont tous gagné. Le Barça, solide leader, n’a pas fait dans la dentelle contre Gérone (6-1), pas plus que l’Atletico Madrid à Séville (2-5). Le Real, qui pointe au 3e rang en Liga, s’est lui aussi amusé face à Alavès (4-0).

Le week-end a en revanche été plus compliqué pour le FC Valence, qui a eu toutes les peines du monde à se défaire de la Real Sociedad à Mestalla (2-1). Les Valencians restent toutefois accroché au wagon de tête.

Serie A : Milan punit la Roma, la Juve ralentie par la neige

Petit week-end en Serie A, où les "seconds couteaux" ont fait le show. Si l’Inter Milan n’a pas été transcendant face à Benevento (2-0), la Lazio a très bien su faire le job sur la pelouse de Sassuolo (0-3) et retrouve le podium à la faveur de la défaite de l’AS Roma face à un Milan AC en grande forme (0-2).

Devant, c’est le calme plat. Le Napoli conserve la tête en l’attente de sa rencontre, programmée lundi soir à Cagliari, puisque la Juventus Turin a vu son match face à l’Atalanta reporté en raison de la neige. Les Bianconeri devront donc patienter avant d’éventuellement aller chercher un dixième succès consécutif en championnat.

Bundesliga : coup de mou pour le Bayern Munich

Petit séisme sans conséquences en tête de la Bundesliga, puisque le Bayern Munich… n’a pas gagné ce week-end. Les Bavarois, qui recevaient le Hertha Berlin, ont concédé un match nul, qui plus est sur un score vierge (0-0). Rare pour le leader incontesté du championnat allemand, qui conserve tout de même 20 points d’avance sur son dauphin, le Borussia Dortmund, qui reçoit Augsbourg lundi.

En bas de tableau, difficile de passer sous silence le calvaire enduré par le Hambourg SV, dernier club allemand à n’avoir jamais été relégué en Bundesliga. Battus au Werder (1-0), les hommes de Bernd Hollerbach sont avant-derniers, bien installés dans la zone rouge. Et surtout, ils n’ont plus gagné depuis le mois de novembre.

Première publication : 26/02/2018

  • FOOTBALL

    Ligue 1 : le PSG surclasse l'OM, Neymar sorti sur blessure

    En savoir plus

  • INVESTISSEMENT

    Le sport est un "vecteur dynamique pour l’Afrique", selon Macron et Weah

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Ligue des champions : bousculé à Séville, Manchester United a résisté

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)