Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Migrants : L'Europe sans solution ?

En savoir plus

POLITIQUE

Audition d'Alexandra Benalla : Une situation embarassante pour E. Macron ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alexandra Lamy : "Je suis très fière d'être une actrice populaire"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Cour Suprême : tempête autour de Brett Kavanaugh

En savoir plus

Pas 2 Quartier

Bourgogne : cinéaste d'une cité désertée

En savoir plus

FOCUS

Autriche : restriction de l'immigration et obstacles à l'intégration

En savoir plus

L’invité du jour

Claude Pinault : "Tétraplégique, un médecin m’a donné une graine d’espoir"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

L’économie turque fragilisée par l'inflation et la chute de la monnaie

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Un accueil saoudien royal pour Imran Khan"

En savoir plus

Découvertes

On a manipulé le Galaxy S9 de Samsung, un smartphone simple et redoutable

© Mashable FR

Texte par Marine BENOIT

Dernière modification : 26/02/2018

Nous avons pu tester durant de longues minutes le Galaxy S9, nouveau smartphone de Samsung et sérieux concurrent à l’iPhone X. Avec lui, la firme coréenne a joué la carte de la valeur sûre sans fioritures, à raison.

Ce dimanche à 18 heures, Samsung a dévoilé son smartphone star pour l’année 2018, le Galaxy S9 – et son plus grand modèle, le S9+ –, lors d’un show en grande pompe organisé dans le cadre du Mobile World Congress de Barcelone. Hôtes et hôtesses d’accueil par centaines, cocktail en plein air, quadruple écran géant, danseurs… Un événement aussi spectaculaire était-il vraiment nécessaire maintenant que l’on sait que ce nouveau Galaxy est loin de cumuler les innovations ? 

VOIR AUSSI : On vous dit tout du Galaxy S9 de Samsung, le smartphone qui promet de "réinventer l’appareil photo"

Probablement pas, mais il ne faut pas perdre de vue l’essentiel : il semble être un smartphone hautement abouti. Alors qu’Apple a présenté il y a six mois un modèle anniversaire bien différent des iPhone précédents, Samsung aurait pu chercher à tout prix le changement. La firme sud-coréenne a pourtant fait tout l’inverse, et grand bien lui en a pris. C’est en tout cas ce que nous a laissé penser notre prise en main ; ce Galaxy S9 est beau, sobre et efficace. 

Esthétiquement, il est vrai qu’il ressemble en tous points au Galaxy S8. Et ce n’est pas tellement problématique, puisque son bel écran AMOLED bord à bord n’a pas pris une ride en un an. J’ai beaucoup aimé le petit arrondi de ses angles, qui adoucissent beaucoup ses lignes. Je reste néanmoins toujours moins fan de l’aspect brillant de sa coque, qui me donne envie de l’essuyer sur mon t-shirt toutes les trois minutes, c’est à dire le double du temps qu’il faut pour le salir intégralement de traces de doigts. 

De meilleurs haut-parleurs

J’ai pu pousser à fond ses haut-parleurs, qui comptent parmi les innovations apportées par ce modèle. Situés de chaque côté de l’écran, ils ont été conçus par AKG, et promettent 40 % de volume en plus ainsi qu'un son "spatialisé". Alors oui, tout ça m’a semblé plus fort, même dans les conditions archi-bruyantes dans lesquelles on se trouvait, mais pour le côté spatialisé, on demande encore à tester. Petite interrogation personnelle : ce pur argument marketing a-t-il vraiment un intérêt sur les haut-parleurs d’un smartphone ? Je ne crois pas.

Point capteur d’empreinte : c’est mieux

L’année dernière, l’emplacement du lecteur d’empreinte du Galaxy S8, trop proche de l’appareil-photo, avait soulevé des critiques. Samsung l’a donc déplacé sous le capteur, sur un axe vertical, et on peut déjà vous dire que c’est vachement plus pratique. Surtout pour moi qui suis gauchère.

Objectif à ouverture variable, AR Emoji, Super Slow-Mo : du drôle et du beau niveau photo

On vous disait juste au-dessus que ce Galaxy S9 ne rompait pas les codes. C’était sans compter les belles nouveautés que nous apportent son appareil photo, sur lequel Samsung a clairement tout misé cette année. La firme y a introduit une technologie innovante, à savoir un capteur avec un objectif à double ouverture mécanique, à f/1.5 ou f/2.4. La caméra principale peut donc laisser passer davantage de lumière quand cela est nécessaire, et ainsi donner de meilleurs clichés dans des environnements à faible luminosité. D’ailleurs, un mode "Super Low Light" s’active automatiquement lorsque la lumière est archi mauvaise. Il y avait malheureusement tellement de lumière dans l’espace de démonstration qu’on n’a pas pu le tester comme il se doit.

Samsung a également introduit un mode Super Slow-Mo, que l’on a déjà pu voir chez Sony. Sauf que celui de S9 présente deux avantages de taille : il est capable de capturer 960 images par seconde pendant 0,2 seconde (soit 6 secondes de vidéo ralentie à chaque fois), mais surtout – et c’est l’option que l’on a préféré sur ce nouveau smartphone – de déterminer tout seul le moment précis où il faudra appliquer ce ralenti, grâce au mode intelligent Automatic Motion Direct. On a testé la fonctionnalité avec un stylo jeté à terre, soit une action extrêmement furtive. Eh bien l’appareil a compris que le moment à ralentir était bien celui où le stylo tombait. 

Enfin, on a eu quelques minutes pour s’amuser avec les AR Emojis, sorte de copie humanoïde des Animojis d’Apple, où le principe est de scanner son visage afin de générer un avatar version cartoon. L’option est plutôt rigolote, et permet même de compiler automatiquement tout un tas de gif avec son propre visage. Je pense qu’à terme, je finirais plus par me servir de ce genre de chose que des Animojis. Je dis ça et en même temps, il se pourrait que j’oublie l’existence de ces AR Emojis en moins de trois jours…

Malheureusement, nous n’avons pas pu tester la nouvelle version du DeX, le DeX Pad, qui fait transforme le smartphone en souris d’ordinateur, ou en petit trackpad. Difficile également d’en dire plus sur les performances du processeur ou encore de la batterie de ce S9, puisqu’il faudrait en tirer des conclusions après plusieurs jours, voire semaines, d’utilisation. La suite au prochain épisode, donc.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire. 

Première publication : 26/02/2018