Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

La France de l'Occupation racontée par Pierre Assouline

En savoir plus

FOCUS

Une présence jihadiste, mais pas d'attentat : le cas singulier de l'Italie

En savoir plus

L’invité du jour

Reza : "Je ne suis pas photographe de guerre, je suis correspondant de paix "

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Vers un baril de pétrole à 100 dollars d'ici fin 2018 ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"ONU : multilatéralisme vs. souveraineté"

En savoir plus

LE DÉBAT

Quelle réponse de l'Iran après l'attentat d'Ahvaz ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Harkis, une si longue attente"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'Élysée enlisé dans la parodie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : le cap Bon sous les eaux

En savoir plus

Moyen-Orient

Arabie saoudite : les femmes autorisées à entrer dans l'armée

© Fayez Nureldine, AFP | Des journalistes saoudiens observant des exercices militaires à Hafr al-Batin en mars 2016.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/02/2018

Des postes militaires ont été, pour la première fois, ouverts aux femmes dans plusieurs régions d'Arabie saoudite. Une avancée, même si les Saoudiennes sont encore confrontées à de nombreuses restrictions.

Il devrait bientôt y avoir femmes militaires en Arabie saoudite. Le ministère de l'Intérieur a, en effet, donné la possibilité aux Saoudiennes de faire acte de candidature dans un certain nombre de provinces, parmi lesquelles Al-Qasim, Médine, La Mecque et Riyad. Les Saoudiennes avaient jusqu'au mercredi 28 février pour postuler.

Les candidates doivent avoir grandi dans le royaume, avoir entre 25 et 35 ans et avoir fait des études supérieures. Autre condition : la tutelle masculine de la femme doit résider à proximité du lieu de l'emploi.

Depuis l'année dernière, le puissant prince héritier Mohammed ben Salmane, âgé de 32 ans, a lancé une série de réformes pour stimuler la participation des femmes à la vie publique. L'objectif est de faire passer la force de travail féminine de 22 % à plus de 30 % d'ici 2030.

Encore de nombreuses restrictions

Le gouvernement a ainsi annoncé mi-février que les Saoudiennes étaient désormais autorisées à créer leur propre entreprise dans le royaume sans solliciter le consentement d'un tuteur masculin, afin de stimuler le secteur privé.

L'an dernier, le royaume a annoncé que les femmes seront autorisées à conduire à compter de juin 2018. Et elles ont pu, pour la première fois, entrer dans des stades de football en janvier.

>> À lire aussi : Malgré quelques avancées, les Saoudiennes restent condamnées au silence

Mohammed ben Salmane a promis une Arabie saoudite "modérée et tolérante", en rupture avec le wahhabisme, cette vision rigoriste de l'islam qui a nui jusqu'ici à son image en Occident. Mais les Saoudiennes sont encore confrontées à de nombreuses restrictions. En vertu du système de la tutelle masculine, elles doivent obtenir la permission d'un homme de leur famille pour leurs études, leurs voyages et d'autres activités.

Avec AFP

Première publication : 28/02/2018

  • ARABIE SAOUDITE

    Les Saoudiennes peuvent désormais créer leur propre entreprise

    En savoir plus

  • MOYEN-ORIENT

    Malgré quelques avancées, les Saoudiennes restent condamnées au silence

    En savoir plus

  • ARABIE SAOUDITE

    Les Saoudiennes obtiennent le droit de se présenter aux élections municipales

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)