Accéder au contenu principal
Dans la presse

"La démocratie du ressentiment"

France 24

Au menu de cette revue de presse française, mardi 6 mars, les réactions de la presse française aux élections en Italie, la réforme de la formation professionnelle en France. L’âge de la majorité sexuelle bientôt fixé à 15 ans. La rencontre PSG / Real ce soir au Parc des Princes. Et des nouvelles d’Agathe la poule.

PUBLICITÉ

<span><span>Le + </span></span>: Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre <span><span>i</span></span><span>Phone</span> ou sur <span>tout autre mobile</span>. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur <span>Facebook</span>

 

A la Une de la presse française, ce matin, les réactions aux élections de dimanche en Italie, où les populistes du Mouvement 5 étoiles et la Ligue d’extrême-droite, ont fait une percée historique.

 

L’un et l’autre revendiquent le pouvoir, mais ni l’un ni l’autre ne semble envisager de gouverner ensemble. Allié à Silvio Berlusconi, le patron de la Ligue pourrait, peut-être, diriger le futur gouvernement italien, d’après Libération – qui présente Matteo Salvini comme «l’Italien qui fait trembler l’Europe». Qui va faire alliance avec qui? Quelle sera la coalition capable de former un gouvernement? A voir avec le dessin de Willem, toujours dans Libération, qui montre les vainqueurs de dimanche assis à la table des négociations - s’y trouvent notamment «le parti fasciste», «le parti xénophobe», «le parti islamophobe» et «le parti eurosceptique». L’UE est touchée par l’essor d’un néopopulisme qui ne serait toutefois «pas propre à l’Italie», selon Ilvo Diamanti. Ce chercheur italien évoque dans Libération «une tendance de fond observée dans toutes les démocraties européennes», une «démocratie du ressentiment envers les élites», qui s’exprimerait «à partir d’un sentiment profond de vulnérabilité et de désolation des citoyens».

 

La percée des populistes en Italie, et ailleurs amène la Croix à plaider en faveur d’«un renforcement des solidarités européennes». Le journal demande à Angela Merkel et Emmanuel Macron de «donner l’impulsion nécessaire pour une approche solidaire de dossiers comme le chômage et les migrations» - ce qui implique, d’après la Croix, de «prendre des risques politiques vis-à-vis des électeurs allemands et français». «Mais c’est indispensable pour mettre fin à cette décrépitude de la construction européenne qui ne fera que des perdants», prévient le journal, tandis que l’Humanité, qui accuse l’ex-patron du Parti démocrate, Matteo Renzi, et les siens, d’avoir «tué la gauche» italienne – en décidant de «réformer à marche forcée le marché du travail», en «passant outre les syndicats pour imposer le modèle libéral» - évoque une sanction italienne qui désignerait «une Europe fermée à la solidarité et à la coopération». «Face aux questions migratoires, l’Italie est restée seule, les démagogues trouvant là un boulevard», juge l’Huma. Plus d’Europe, une autre Europe? Mais quelle Europe? Pour le Figaro, qui évoque lui aussi «l’extrême solitude de Rome», et ses appels en vain à la solidarité européenne sur les migrants, «Emmanuel Macron a bien fait le diagnostic hier, en pointant la «pression migratoire», ajoutant que l’on ne peut défendre de belles idées «en faisant abstraction de la brutalité du contexte»». Et le journal de se demander si l’on va enfin «en tirer les conclusions» - si l’Europe finira par mettre un terme à cette «poussée migratoire».

 

L’Opinion propose, justement, à Emmanuel Macron, «sept leçons» à retenir du scrutin italien. Le journal, qui montre l’Atomium de Bruxelles ployant sous le poids de la Tour de Londres, et celui de la Tour de Pise, affirme que «l’économie italienne se porte mieux», en évoquant notamment cette «leçon à méditer de ce côté-ci des Alpes» : le fait que «le redressement économique est indispensable», mais que «s’il n’est pas perçu par les électeurs, au-travers d’un meilleur pouvoir d’achat et d’emplois stables, il ne procure aucun bénéfice politique».

 

Le président français poursuit les réformes tous azimuts. Sa ministre du Travail a révélé hier les contours de la réforme de la formation professionnelle. Le Figaro parle d’un «big bang» qui braquerait déjà les syndicats, dont les propositions auraient été retoquées dans leur quasi-totalité. Une réforme qui bouleverserait «brutalement» la gouvernance de la formation professionnelle, selon l’Humanité, qui affirme que l’Etat cherche à reprendre la main, au détriment des partenaires sociaux pour mettre en place un système d’«hyperindividualisation» du compte formation, une «ubérisation» de la formation professionnelle.

 

Le gouvernement a décidé, par ailleurs, de fixer l’âge de la majorité sexuelle à 15 ans. C’est ce qu’a annoncé hier Marlène Schiappa, la secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes, qui présentera son projet de loi sur les violences sexuelles et sexistes à la fin du mois de mars, selon le Figaro.

 

Il est aussi bien sûr beaucoup question de la rencontre, ce soir, entre le PSG et le Real Madrid, en match retour des 8èmes de finale de la Ligue des champions. Après leur défaite 3 buts à 1 au match aller contre les Espagnols, les Parisiens doivent l’emporter largement au Parc des princes, pour accéder aux quarts de finale. Le Parisien annonce une «union sacrée derrière le PSG», qui pourra «compter sur son public» du Parc des princes. A voir aussi avec le dessin de Ranson, qui montre un fan demandant à sa femme si le PSG «peut gagner contre le Real». «Bien sûr, on les a endormis à l’aller», répond-t-elle… Le journal l’Equipe rêve d’une remontada semblable à celle du PSG d’Antoine Kombouaré en 1993, face au même adversaire. «A refaire», espère le journal.

 

Des nouvelles d’Agathe, pour terminer. Vous le savez peut-être pas - heureusement que la Revue de presse de France 24 est là pour vous affranchir, Agathe est la poule qui a été offerte samedi dernier à Emmanuel Macron au Salon de l’Agriculture. Elle a pondu hier, à 15h28 très précisément, son premier œuf à l’Elysée. Une info, en exclusivité mondiale, du Parisien.

 

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française(du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale(du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.