Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

"Daphne Caruana Galizia, assassinée il y a un an"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Elections locales en Côte d'Ivoire : bras de fer entre le PDCI et le RHDP

En savoir plus

LE DÉBAT

Inondations en France : plusieurs morts dans l'Aude

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le vélo de retour à Cuba et les entrepreneurs burundais en province qui innovent

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Mo'Kalamity, ambassadrice capverdienne d'un reggae conquérant

En savoir plus

FOCUS

En Californie, une croisade anti-avortement après une décision de la Cour suprème

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Adlène Méddi : "1994, une année de basculement en Algérie"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Égypte : nouveau procès pour Ahmed Douma, icône de la révolution

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

L'enjeu sécuritaire des législatives en Afghanistan

En savoir plus

EUROPE

Pologne : le président Andrzej Duda demande pardon aux Juifs chassés en 1968

© Gali Tibbon, AFP | Le président polonais Andrzej Duda.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/03/2018

Le président polonais Andrzej Duda a demandé pardon jeudi aux Juifs chassés de son pays lors de la campagne antisémite de 1968, une purge organisée par le régime communiste de l'époque.

Le président polonais Andrzej Duda a demandé pardon jeudi aux Juifs chassés de son pays lors de la campagne antisémite de 1968, orchestrée par le régime communiste de l'époque.

Tout en soulignant que "la Pologne libre et indépendante d'aujourd'hui n'en porte par la responsabilité", Andrzej Duda s'est adressé aux Juifs forcés à l'exil et à leurs familles : "Pardonnez, s'il vous plaît, pardonnez à la République, aux Polonais, à la Pologne d'alors".

Cette déclaration intervient à un moment où plusieurs événements, expositions, conférences et spectacles marquent le cinquantenaire de cette campagne antisémite, lancée par les autorités communistes polonaises en 1968. Cette purge, lancée au sein du parti unique et relayée par des articles d'une rare brutalité dans la presse, avait abouti au départ d'au moins douze mille Juifs polonais.

La déclaration d’Andrzej Duda intervient aussi dans un contexte de tensions entre Varsovie et Israël depuis l'adoption d'une loi polonaise controversée sur la Shoah, perçue par ses critiques comme une tentative de cacher la participation de certains Polonais au génocide des Juifs.

Avec AFP

 

Première publication : 08/03/2018

  • UN OEIL SUR LES MEDIAS

    Pologne : Duda signe la loi sur la Shoah

    En savoir plus

  • POLOGNE

    Shoah en Pologne : une loi pour mettre les historiens au pas ?

    En savoir plus

  • HOLOCAUSTE

    Israël enrage contre la Pologne après le vote d'une loi sur la Shoah

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)