Accéder au contenu principal

Pologne : le président Andrzej Duda demande pardon aux Juifs chassés en 1968

Le président polonais Andrzej Duda.
Le président polonais Andrzej Duda. Gali Tibbon, AFP

Le président polonais Andrzej Duda a demandé pardon jeudi aux Juifs chassés de son pays lors de la campagne antisémite de 1968, une purge organisée par le régime communiste de l'époque.

PUBLICITÉ

Le président polonais Andrzej Duda a demandé pardon jeudi aux Juifs chassés de son pays lors de la campagne antisémite de 1968, orchestrée par le régime communiste de l'époque.

Tout en soulignant que "la Pologne libre et indépendante d'aujourd'hui n'en porte par la responsabilité", Andrzej Duda s'est adressé aux Juifs forcés à l'exil et à leurs familles : "Pardonnez, s'il vous plaît, pardonnez à la République, aux Polonais, à la Pologne d'alors".

Cette déclaration intervient à un moment où plusieurs événements, expositions, conférences et spectacles marquent le cinquantenaire de cette campagne antisémite, lancée par les autorités communistes polonaises en 1968. Cette purge, lancée au sein du parti unique et relayée par des articles d'une rare brutalité dans la presse, avait abouti au départ d'au moins douze mille Juifs polonais.

La déclaration d’Andrzej Duda intervient aussi dans un contexte de tensions entre Varsovie et Israël depuis l'adoption d'une loi polonaise controversée sur la Shoah, perçue par ses critiques comme une tentative de cacher la participation de certains Polonais au génocide des Juifs.

Avec AFP

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.