Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

MHD, le phénomène rap

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump se fait l'avocat de Brett Kavanaugh

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Guerre en Syrie - Idleb : accord Moscou-Ankara pour une "zone démilitarisée"

En savoir plus

TECH 24

Hacker les humains

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget 2019 : quels sacrifices ?

En savoir plus

REPORTERS

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le tournant ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Tiken Jah Fakoly

En savoir plus

#ActuElles

Maroc : les droits des femmes encore à conquérir

En savoir plus

Découvertes

Un sac contenant 54 mains humaines a été retrouvé en Sibérie et laisse perplexe la police

© The Siberian Times

Texte par Ana BENABS

Dernière modification : 09/03/2018

C'est la découverte macabre du jour : un sac renfermant 27 paires de mains humaines a été trouvé le long du fleuve Amour, près de la frontière entre la Sibérie et la Chine. Problème : leur origine est un totale énigme.

On ne sait ni à qui elles appartiennent, ni comment elles se sont retrouvées là. Un mystérieux sac contenant très exactement 54 mains, soit 27 paires, a été découvert en Sibérie, non loin de la ville de Khabarovsk. 

VOIR AUSSI : Le mystère des 54 mains humaines retrouvées dans un sac en Sibérie s'éclaircit

Repérée par le Siberian Times le jeudi 8 mars, l'affaire a commencé par la "simple" découverte d'une main par un autochtone le long du fleuve Amour. L'homme a donc alerté la police locale, qui a rapidement repéré non loin du membre sectionné le sac contenant les 53 autres. 

Très bien conservées – très certainement grâce au froid qui règne dans la région –, les mains coupées sont actuellement examinées par les enquêteurs afin de éterminer à qui elles pourraient appartenir. Les habitants des environs n'ont quant à eux "rien remarqué de particulier" qui aurait pu mettre les policiers sur une piste, rapporte le Siberian Times. 

Des déchêts médicaux à promixité

Si les autorités ignorent toujours les raisons d'un tel acte et l'identité des "propriétaires" des mains, et plusieurs théories ont été avancées : les mains ont pu être coupées en guise de punition pour un vol, bien qu'un vol impliquant près de 30 personnes aurait de quoi surprendre ; pour des raisons d'ordres médicales – celles-ci ont pu par exemple être prélevées sur des cadavres et destinées à la formation d'étudiants en médecine. Par ailleurs, des bandages médicaux et des surchaussures jetables, comme celles que l'on utilise dans les hôpitaux, ont été localisées non loin des restes humains. 

Nous avons contacté de notre côté une anthropologue spécialisée dans les rites religieux dans la région arctique, qui fut catégorique : impossible d'y faire un lien avec une quelconque pratique religieuse connue. Nous avons également tenter d'interroger un expert des réseaux mafieux de cette région, sans réponse pour l'instant. Nous complèterons cet article si le mystère parvient à être éclairci.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 09/03/2018