Accéder au contenu principal

Terrorisme : un tribunal fictif au Kenya pour former juges et avocats somaliens

Les magistrats somaliens s'exercent sur des affaires fictives de terrorisme.
Les magistrats somaliens s'exercent sur des affaires fictives de terrorisme. Capture d'écran France 24

Les plus hauts responsables de la justice somalienne se sont rendus cette semaine à Nairobi, au Kenya, pour assister à des procès fictifs et ainsi se former au traitement des affaires de terrorisme.

PUBLICITÉ

Les plus hauts responsables de la justice somalienne ont reçu une formation cette semaine à Nairobi, au Kenya. Si les affaires et les victimes sont fictives, les magistrats et les avocats sont quant à eux bien réels. L'objectif de ces procès de papier : apprendre aux acteurs de la justice en Somalie à traiter les affaires de terrorisme.

"On se concentre sur le développement de notre justice, explique Hassan Hussein Haji, ministre de la Justice de la Somalie. Nous venons ici pour que nos juges puissent s'entraîner aux procédures."

Depuis l'attaque contre le tribunal de Mogadiscio en 2013, les cas de terrorisme sont délégués à des cours martiales. L'objectif à terme est que la justice civile puisse de nouveau juger ces affaires afin de contribuer à la stabilité du pays.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.