Accéder au contenu principal

Mandat d'arrêt émis en France contre la sœur du prince héritier saoudien

L'agression aurait eu lieu dans un appartement avenue Foch, selon le plaignant.
L'agression aurait eu lieu dans un appartement avenue Foch, selon le plaignant. Jacques Demarthon, AFP

La justice française a délivré fin décembre un mandat d'arrêt visant la sœur du prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane, dans le cadre d'une enquête sur une agression présumée commise par un garde du corps, a-t-on appris jeudi.

Publicité

Un mandat d'arrêt a été émis en France à l'encontre de la sœur du prince héritier d'Arabie saoudite Mohammed ben Salmane, soupçonnée d'avoir donné l'ordre à son garde du corps de frapper un artisan à Paris, a-t-on appris jeudi 15 mars, à quelques semaines d'une visite prévue de "MBS" en France.

Ce mandat d'arrêt contre Hassa bint Salmane a été délivré fin décembre par une juge d'instruction parisienne, a précisé une source proche du dossier, confirmant une information de l'hebdomadaire Le Point.

Hassa bint Salmane est soupçonnée d'avoir donné l'ordre en septembre 2016 à son garde du corps de frapper un artisan venu faire des travaux dans son appartement avenue Foch, dans les beaux quartiers de la capitale française. D'après le récit de l'artisan, il prenait une photo de la pièce où il devait intervenir, pour s'assurer de bien ensuite remettre les meubles à leur place, lorsqu'il avait été accusé de réaliser des clichés pour les vendre à des médias. Mécontente, Hassa bint Salmane avait alors, selon les dires de l'ouvrier, donné l'ordre à son garde du corps de le frapper. "Il faut le tuer, ce chien, il ne mérite pas de vivre", s'était emportée la princesse, selon Le Point. L'artisan affirme avoir été roué de coups et humilié. Le garde du corps a été inculpé le 1er octobre 2016 pour "violences avec arme", "séquestration", "vol" et "menaces de mort".

Mohammed ben Salmane attendu en France

L'épisode intervient alors que Mohammed ben Salmane, propulsé prince héritier en juin 2017 par son père, le roi Salmane, doit effectuer une visite en France à une date encore non déterminée. Selon une source diplomatique, elle devrait avoir lieu "courant avril".

"MBS", 32 ans, se présente comme le champion d'un islam modéré, tolérant et ouvert. Il mène depuis moins de deux ans une politique de réformes drastiques sur le plan économique, social et sociétal qui bouleverse les habitudes du royaume saoudien ultraconservateur. Il s'annonce comme un acteur incontournable de la scène diplomatique moyen-orientale dans les années à venir, comme l'a encore montré sa déclaration dévoilée jeudi sur le fait que l'Arabie saoudite se dotera de l'arme nucléaire si son rival iranien s'en équipe.

Le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, avait annoncé la visite du prince héritier à Paris à l'occasion de son déplacement à Riyad en novembre dernier, sans fixer de date précise. Interrogé jeudi par l'AFP sur d'éventuelles répercussions diplomatiques de cette affaire impliquant la soeur du prince héritier, le ministère français des Affaires étrangères n'a pas souhaité faire de commentaire.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.