Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Poutine le paria"

Au menu de cette revue de presse internationale du 16 mars 2018, la pression européenne qui s'accroît sur la Russie après l'affaire de l'espion empoisonné. Aux États-Unis, le fait que Donald Trump ait reconnu avoir menti à Justin Trudeau fait couler beaucoup d'encre.

Publicité

Au Royaume-Uni, seul Jeremy Corbyn, à la tête du parti travailliste, semble avoir douter de l'implication du Kremlin dans l'empoisonnement de Salisbury. Dans The Guardian, il appelle à ne pas se précipiter vers des jugements trop hâtifs, une position proche de celle de Sputnik, média financé par le Kremlin... 

De son côté, The Daily Mail remet en cause la participation des Three Lions à la Coupe du monde de football qui aura lieu cet été en Russie. Quant au New York Times, il appelle Theresa May à prendre plus de mesures coercitives contre Moscou. Enfin, le journal Metro titre franchement : "Poutine le paria".

Autre sujet abordé dans la presse ce vendredi, le mensonge de Donald Trump à Justin Trudeau sur le prétendu déficit commercial des Etats-Unis avec leur voisin. Un mensonge, de l'aveu même du président, come le révèle un enregistrement audio du Washington Post. The New Republic y voit la preuve de la grave pathlogie de Donald Trump, qui serat "pire qu'un menteur".

The Globe and Mail canadien estime, pour sa part, que l'incident pourrait servir à redorer l'image de Justin Trudeau sur la scène internationale, une image écornée depuis sa visite en Inde où sa "diplomatie de la mode" avait été tournée en dérision dans la presse. 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.