Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Mo'Kalamity, ambassadrice capverdienne d'un reggae conquérant

En savoir plus

FOCUS

En Californie, une croisade anti-avortement après une décision de la Cour suprème

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Adlène Méddi : "1994, une année de basculement en Algérie"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Égypte : nouveau procès pour Ahmed Douma, icône de la révolution

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

L'enjeu sécuritaire des législatives en Afghanistan

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Luis Aguiriano : "Je ne pense pas que Manuel Valls sera maire de Barcelone"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Malgré l'article 7, des sanctions impossibles contre la Pologne et la Hongrie ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'improbable rencontre entre Donald Trump et Kanye West

En savoir plus

L’invité du jour

Monique Pinçon-Charlot : "La fraude fiscale est une arme pour asservir le peuple"

En savoir plus

EUROPE

La Russie ouvre une enquête sur la "tentative d'assassinat" de Ioulia Skripal

© Geoff Caddick, AFP | Salisbury au Royaume-Uni le 13 mars 2018, près de l'endroit où Ioulia Skripal et son père, l'ex-agent double russe Sergueï Skripal, ont été empoisonnés.

Vidéo par Noémie ROCHE

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/03/2018

Le Comité d'enquête russe a annoncé vendredi qu'il avait ouvert une enquête après la tentative de meurtre contre Ioulia Skripal, fille de l'ancien agent double russe Sergueï Skripal, ainsi que sur le meurtre d'un autre exilé russe à Londres.

La Russie a annoncé, vendredi 16 mars, avoir ouvert une enquête pour "tentative d'assassinat" de la fille de l'ex-agent double russe Sergueï Skripal, victime le 4 mars, avec son père, d'un empoisonnement à Salisbury, une petite ville dans le sud-ouest de l'Angleterre.

Londres a rejeté la responsabilité de cette attaque sur la Russie et annoncé une série de sanctions contre Moscou, qui nie fermement toute implication.

>> À lire : Sous le feu des critiques occidentales, Poutine en marche vers un quatrième mandat

Le cas Nikolaï Glouchkov

Le Comité d'enquête russe, organisme placé sous l'autorité directe du Kremlin, a ajouté qu'il comptait se pencher sur la mort suspecte d'un autre exilé russe à Londres, Nikolaï Glouchkov. Cet ancien allié de l'ex-oligarque devenu opposant en exil Boris Berezovski a été retrouvé mort dans des circonstances inexpliquées à Londres lundi.

>> À lire : Affaire Skripal : le Novichok, un poison hérité de la guerre froide plus efficace que le sarin

Selon des médias russes, le corps de Nikolaï Glouchkov portait des traces de strangulation. Dans la foulée de ce décès, la police britannique avait souligné dans un communiqué qu'elle n'avait "pas de preuve d'un lien avec l'incident à Salisbury".

Pour ces deux affaires, le Comité russe se dit "prêt à travailler avec les organismes compétents en Grande-Bretagne". Londres a annoncé vendredi l'ouverture d'une enquête sur la mort de Nikolaï Glouchkov.

Avec AFP

Première publication : 16/03/2018

  • RUSSIE

    Affaire Skripal : Londres, Berlin, Paris et Washington accusent Moscou

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Affaire Skripal : Paris soutient Londres et reconnaît l'implication de la Russie dans l'empoisonnement

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Empoisonnement de l'ex-espion : le Royaume-Uni expulse 23 diplomates russes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)