Accéder au contenu principal

Moisson en or pour la France aux Jeux paralympiques de Pyeongchang

Le relais 4 x 2,5 km open messieurs, composé de Benjamin Daviet, Anthony Chalencon et Thomas Clarion, a remporté la médaille d'or.
Le relais 4 x 2,5 km open messieurs, composé de Benjamin Daviet, Anthony Chalencon et Thomas Clarion, a remporté la médaille d'or. Thomas Lovelock, IOC, AFP

L'équipe de France a réalisé une belle moisson aux Jeux paralympiques de Pyeongchang. Avec vingt médailles (7 d'or, 8 d'argent, 5 de bronze), huit de plus qu'à Sotchi, elle termine quatrième nation au tableau des médailles.

PUBLICITÉ

La dernière journée des Jeux paralympiques de Pyeongchang, en Corée du Sud, a clôturé de la plus belle des façons, dimanche 18 mars, l'excellente semaine de l’équipe de France. Les tricolores ont décroché deux nouvelles médailles d’or grâce à la skieuse française Marie Bochet sur le slalom dames (catégorie debout) et au relais 4x2,5 km open messieurs, composé de Benjamin Daviet, Anthony Chalencon et Thomas Clarion.

Grâce à ces deux titres, la France a récolté au final 20 médailles (7 d'or, 8 d'argent, 5 de bronze), soit huit de plus qu’aux derniers Jeux de Sotchi. Avec ce nouveau record, elle termine quatrième nation au tableau des médailles. "Contrat rempli", a ainsi souligné Christian Février, le DTN de la Fédération française handisport, comme le rapporte Europe 1. "On s’était beaucoup mis la pression. C’est en train de relâcher, et on va en profiter. J’avais encore plein de messages sur mon téléphone cette nuit de gens qui nous félicitaient des résultats. Ce qui a changé, c’est qu’on ne parle plus de personnes en situation de handicap, mais de sportifs".

Marie Bochet, au sommet

Marie Bochet est ainsi devenue la star de ces Jeux et un symbole du sport français. Avec quatre titres (descente, super-G, slalom géant, slalom) en cinq courses disputées dans la montagne sud-coréenne, la skieuse du Beaufortain, en Savoie, égale sa moisson de Sotchi en 2014, déjà exceptionnelle avec quatre titres (descente, super-G, slalom géant, super combiné). Née avec une agénésie de l'avant-bras gauche, elle est aujourd’hui la française la plus titrée aux Jeux paralympiques hivernaux, avec huit médailles d'or. "Beaucoup d’émotions aujourd’hui, je termine ces Jeux de la plus belle des manières. J’ai vraiment rempli tout ce que je voulais remplir dans ma carrière, maintenant c’est que du bonus", a confié la championne, âgé de 24 ans, au micro de France TV sport. "Cette médaille d’or est à l’image de ces Jeux pour la délégation".

Les Français ont pu savourer leur succès lors de la cérémonie de clôture. Porte-drapeau lors de la cérémonie d’ouverture, Marie Bochet a confié l’emblème tricolore à Benjamin Daviet pour cette dernière soirée à Pyeongchang.

Le bilan français :

Médailles d'or : Benjamin Daviet (biathlon sprint 7,5 km debout, biathlon 12,5 km), Marie Bochet (descente, super-G, slalom géant, slalom), Benjamin Daviet, Anthony Chalencon et Thomas Clarion (relais 4x2,5 km open messieurs)

Médailles d'argent : Frédéric François (super-combiné assis), Arthur Bauchet (super-G, slalom catégorie debout, super combiné debout, descente debout), Benjamin Daviet (ski de fond 20 km, biathlon 15 km debout), Cécile Hernandez (baked slalom)

Médailles de bronze : Frédéric François (super-G assis, slalom catégorie assis), Anthony Chalençon et son guide Simon Valverde (biathlon 15 km malvoyant), Cécile Hernandez (snowboard cross), Thomas Clarion et son guide Antoine Bollet (ski de fond 20 km)

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.