Accéder au contenu principal
Dans la presse

"En Russie, des électeurs forcés à voter"

Au menu de cette revue de presse internationale du lundi 19 mars, la réelection de Vladimir Poutine en Russie et la prise d'Afrine dans le nord de la Syrie.

Publicité

Le journal pro-kremlin Izvestia rappelle que le choix du jour du vote, le 18 mars, ne doit rien au hasard. Il s'agit de l'anniversaire de l'annexion de la Crimée par la Russie. 

La Gazeta Nezavisimaya explique la forte participation par "le facteur étranger", c'est à dire les accusations britanniques après l'affaire de l'espion empoisonné à Salisbury. 

Mais pour The Moscow Times, les "incitations" à se rendre aux urnes ont aussi joué un rôle, que ce soit des concours de selfie, ou le fait de forcer ses employés ou ses étudiants à aller voter...

De son côté, Russia Today ne veut pas entendre parler de fraudes, qui ne seraient que l'invention des médias occidentaux. 

Au nord de la Syrie, les forces turques alliées à l'Armée syrienne libre ont pris Afrine aux Kurdes. The Daily Sabah, pro-Erdogan, parle de libération et d'humiliation du PKK, tandis que The Independant craint un nettoyage ethnique des Kurdes à venir.

Enfin, The New York Times cible un éditeur indien qui vend sur son site un livre por enfants sur "les grands leaders qui nous inspirent". Sur la couverture de l'ouvrage, Gandhi et Nelson Mandela côtoient... Adolf Hitler.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.