Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Congo-Brazaville : Un opposant menacé de mort en France.

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Arthur Mitchell : la mort d'une étoile

En savoir plus

LE DÉBAT

Migrants : L'Europe sans solution ?

En savoir plus

POLITIQUE

Audition d'Alexandra Benalla : Une situation embarassante pour E. Macron ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alexandra Lamy : "Je suis très fière d'être une actrice populaire"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Cour Suprême : tempête autour de Brett Kavanaugh

En savoir plus

Pas 2 Quartier

Bourgogne : cinéaste d'une cité désertée

En savoir plus

FOCUS

Autriche : restriction de l'immigration et obstacles à l'intégration

En savoir plus

L’invité du jour

Claude Pinault : "Tétraplégique, un médecin m’a donné une graine d’espoir"

En savoir plus

Deux personnes et le tireur blessés dans un lycée près de Washington

© AFP | Les forces de l'ordre au lycée Great Mills dans le Maryland, après la fusillade, le 20 mars 2018

GREAT MILLS (ETATS-UNIS) (AFP) - 

Deux personnes et le tireur ont été blessés mardi dans une fusillade dans un lycée du Maryland au sud-est de la capitale américaine rapportent les médias, quatre jours avant la marche de Washington contre la violence par armes à feu.

Citant le shérif du comté de St Mary's, la chaîne MSNBC évoquait le nombre de deux blessés ainsi que le tireur. Les trois personnes ont été transportées dans des hôpitaux proches.

"Un tireur seul a fait feu sur une femme juste au début des cours ce matin", a confié à MSNBC le shérif Tim Cameron, précisant que le tireur avait ensuite confronté un agent de sécurité de l'école.

M. Cameron a indiqué que l'étudiante était dans un état critique tout comme un le tireur. Le troisième blessé est dans un "état critique mais stable", a précisé le shérif.

Dès le début de l'incident, le lycée a été mis en confinement, un exercice régulièrement répété dans toutes les écoles aux Etats-Unis, où les fusilllades sont fréquentes.

Les élèves de ce lycée --qui en compte environ 1.600 âgés de 14 à 18 ans-- ont été évacués en bus vers un autre établissement scolaire pour y être récupérés par leurs parents.

Les images des télévisions locales montraient de nombreuses voitures de police devant un grand bâtiment de briques rouges. Selon le témoignage d'un lycéen sur la chaîne CNN, donné par téléphone, les coups de feu ont été tirés peu après le début des cours mardi vers 08H00 (12H00 GMT) et la police est intervenue très rapidement.

Des agents du Bureau de l'alcool, du tabac, des armes à feu et des explosifs (ATF) devaient se rendre sur place mardi pour aider à l'enquête.

Le mois dernier, des parents d'élèves de ce lycée ont alerté un média local The Bay Net de menaces de fusillade circulant sur Snapchat.

Le 14 février , un tireur de 19 ans, a abattu 17 personnes dans un lycée de Parkland en Floride.

"Nous sommes Là pour vous, lycéens de Great Mills, ensemble nous pouvons empêcher que ça ne se reproduise encore", a tweeté Emma Gonzalez, l'une des survivantes de la fusillade du lycée de Parkland et porte-voix du mouvement pour limiter l'accès aux armes à feu.

Ce massacre en Floride le mois dernier a suscité un mouvement de mobilisation de centaines de milliers de lycéens à travers le pays pour tenter de faire interdire notamment la vente de fusil d'assaut automatique, qu'il est très facile de se procurer aux Etats-Unis, parfois dès l'âge de 18 ans.

Cette fusillade au lycée Marjory Stoneman Douglas de Parkland est la pire dans un établissement scolaire aux Etats-Unis depuis la tuerie de Sandy Hook, qui a fait 26 morts fin 2012.

Une grande manifestation est prévue samedi 24 mars dans la capitale américaine, une "Marche pour nos vies" pour exiger une meilleure régulation des ventes d'armes.

© 2018 AFP