Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

MHD, le phénomène rap

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump se fait l'avocat de Brett Kavanaugh

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Guerre en Syrie - Idleb : accord Moscou-Ankara pour une "zone démilitarisée"

En savoir plus

TECH 24

Hacker les humains

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget 2019 : quels sacrifices ?

En savoir plus

REPORTERS

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le tournant ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Tiken Jah Fakoly

En savoir plus

#ActuElles

Maroc : les droits des femmes encore à conquérir

En savoir plus

Asie - pacifique

Corée du Sud : l'ancien président Lee Myung-bak visé par un mandat d'arrêt

© Jewel Samad, AFP | L'ancien président sud-coréen Lee Myung-bak est visé par un mandat d'arrêt.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/03/2018

Un tribunal sud-coréen a émis jeudi un mandat d'arrêt contre l'ex-président Lee Myung-bak, quelques jours après son interrogatoire par des procureurs à propos d'accusations de corruption.

Un nouveau dirigeant sud-coréen inquiété par la justice. Selon l'agence de presse sud-coréenne Yonhap, un tribunal a émis jeudi 22 mars un mandat d'arrêt contre l'ancien président Lee Myung-bak. Président de 2008 à 2013, il est soupçonné d'avoir accepté des millions d'euros de pots-de-vin.

L'enquête porte entre autres sur le groupe Samsung. Celui-ci est soupçonné d'avoir acheté le pardon présidentiel dont avait bénéficié en 2009 son président Lee Kun-hee, lequel avait été condamné à du sursis pour évasion fiscale.

Samsung aurait versé pour le compte de l'ancien président 6 milliards de wons (4,5 millions d'euros) à un cabinet d'avocats américain. Le premier conglomérat sud-coréen comme l'ex-président rejettent ces accusations.

Désormais, les quatre anciens présidents sud-coréens encore en vie ont été à un moment ou à un autre mis en cause, poursuivis ou condamnés pour corruption.

Avec AFP

Première publication : 22/03/2018

  • CORÉE DU SUD

    Corée du Sud : une cour d'appel ordonne la libération de l'héritier de Samsung

    En savoir plus

  • DROITS DE L'HOMME

    Accusé de "violations des droits fondamentaux", Samsung visé par une plainte

    En savoir plus

  • CORÉE DU SUD

    Corée du Sud : l'héritier de l'empire Samsung condamné à 5 ans de prison

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)