Accéder au contenu principal

Mondial-2018 : les Bleus entament leur préparation face à d'ambitieux Colombiens

Les Bleus en pleine préparation à Clairefontaine-en-Yvelines.
Les Bleus en pleine préparation à Clairefontaine-en-Yvelines. Franck Fife, AFP

Face à la Colombie, l'équipe de France de football entame sa préparation pour la Coupe du monde 2018 par un sacré défi. Un duel crucial dans la course à la sélection que se livrent les prétendants au maillot bleu à trois mois du Mondial.

PUBLICITÉ

En conférence de presse la semaine passée, Didier Deschamps n'a pas fait de mystères : sauf souci de santé, la plupart des joueurs convoqués par le sélectionneur des Bleus en mars seront du voyage à la Coupe du monde de football, du 14 juin au 15 juillet 2018. Pour les nouveaux appelés (Ben Yedder et Hernandez) comme pour quelques "anciens" en petite forme (Pogba, Sidibé), la nouvelle est réjouissante. Elle l'est beaucoup moins, en revanche, pour les grands absents de cette dernière levée (Payet, Kurzawa, Sissoko ou encore N'Zonzi).

Reste que c'est avec ces 24 là que Deschamps a décidé d'aborder le dernier galop d'essai avant la liste ultime, celle des 23 élus qui revêtiront le maillot bleu en Russie. Deux rencontres au programme – face à la Colombie (23 mars) puis la Russie (27 mars) – qui donneront aux 24 favoris pour le Mondial "l’opportunité de pouvoir être en action. [...] Ceux qui n’y sont pas, forcément, ce ne sera pas le cas", résume le sélectionneur. Au-delà du résultat des deux matchs à venir, c'est bel et bien ça, l'enjeu pour les joueurs : faire partie du groupe le 15 mai prochain, date à laquelle "DD" annoncera son groupe.

Pour autant, pas question de sacrifier le projet collectif sur l'autel des ambitions personnelles, met-on en garde dans l'entourage des Bleus. "Il ne faut pas être obnubilé par le fait de gagner des points ou pas. Ils ont tous, comme à chaque rassemblement, intérêt à être le plus performant possible, individuellement et surtout sur un plan collectif avant l’échéance de la mi-mai", insistait même Deschamps, tout récemment, face aux médias.

Défi corsé

D'autant qu'en face, l'adversaire n'est pas nécessairement facile à manoeuvrer. La Colombie, premier de cordée d'une série de cinq adversaires d'ici à la Coupe du Monde, pourrait donner du fil à retordre à ces Bleus en quête de réglages. Les "Cafeteros", qui ont décroché leur billet sur le fil après des éliminatoires compliquées (4e de la zone Amsud et dernier qualifié direct), comptent quelques pépites dans leurs rangs, à l'image du Monégasque Falcao ou du Munichois James.

Face aux Bleus, et avant un autre amical contre l'Australie, les Colombiens viendront au Stade de France avec l'ambition d'engranger de la confiance, d'autant qu'ils savent qu'ils auront une vraie carte à jouer en juin prochain. Avec un groupe composé de la Pologne, du Sénégal et du Japon, les hommes de José Pekerman ont un boulevard jusqu'aux huitièmes.

Les Bleus, qui ont toujours battu la Colombie en trois confrontations (3-2 en 1972, puis 1-0 par deux fois en 2003 et 2008), devront inévitablement se méfier d'un adversaire qui, avec le même sélectionneur, avait rallié les quarts de finale du Mondial brésilien en 2014.

• France – Colombie, le vendredi 23 mars 2018 à 21 h, au Stade de France (Saint-Denis).

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.