Accéder au contenu principal

L'ex-candidat La France insoumise Stéphane Poussier condamné pour apologie du terrorisme

Stéphane Poussier s'était félicité de la mort du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame vendredi au Super U de Trèbes.
Stéphane Poussier s'était félicité de la mort du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame vendredi au Super U de Trèbes. Éric Cabanis, AFP

L'ancien candidat La France insoumise aux législatives du Calvados, Stéphane Poussier, a été condamné, mardi, à un an de prison avec sursis pour s'être félicité, sur Twitter, de la mort d'Arnaud Beltrame, lors de l'attentat de Trèbes.

Publicité

Ses tweets avaient suscité une vague d'indignation. Stéphane Poussier, ex-candidat aux législatives dans le Calvados pour  La France insoumise, a été condamné mardi 27 mars à un an de prison avec sursis et sept ans de privation de ses droits civiques et civils pour apologie du terrorisme par le tribunal correctionnel de Lisieux.

>> À lire : après les attaques, Trèbes se recueille à la mémoire des victimes

Stéphane Poussier, 60 ans, avait été interpellé dimanche à son domicile de Dives-sur-Mer pour avoir publié trois tweets se félicitant de la mort du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame. Ce dernier a été tué après s'être substitué à une otage lors de l'attaque terroriste du supermarché de Trèbes.

Dés samedi, La France insoumise a dénoncé sur Twitter "les propos honteux et abjects de Stéphane Poussier". Dimanche, Jean-Luc Mélenchon, sur le même réseau social, annonçait que son mouvement politique porterait plainte contre son ancien candidat pour "apologie du terrorisme"

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.