Accéder au contenu principal
Dans la presse

"L'aigle américain, dindon de la farce nord-coréenne ?"

France 24

Dans les débats de la presse, mercredi 28 mars, la rencontre entre Xi Jinping et Kim Jong-un. La fin annoncée de l’Instance Vérité et Dignité en Tunisie. Une nouvelle agression sexuelle filmée au Maroc. Et la chirurgie esthétique... pour les poissons.

PUBLICITÉ

<span><span>Le + </span></span>: Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre <span><span>i</span></span><span>Phone</span> ou sur <span>tout autre mobile</span>. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur <span>Facebook</span>

Dans la presse, ce matin, la rencontre entre les présidents chinois et coréen, qui a eu lieu en début de semaine.

Kim Jong Un est arrivé à Pékin à bord d’un train qui fait la une d’une bonne partie de la presse internationale, notamment du journal sud-coréen The Korea Times, qui rapport que ce train spécial est semblable à ceux utilisés en leur temps par Kim Jong-il et Kim Il-sung, le grand-père et le père de Kim Jong-un. «Le train, la limousine, et le père» de l’actuel dirigeant nord-coréen, à la Une, également, du Financial Times, qui précise que Kim Jong-un n’a fait aucune apparition publique au cours de cette visite, tenue secrète jusqu’à son départ.

Cette visite nord-coréenne en Chine visite présentée par plusieurs médias comme une déconvenue pour Donald Trump. Dans le dessin du Joongang Daily, on voit l’aigle américain scruter avec attention cette visite. La branche d’olivier qu’il tient dans son bec est un peu flétrie. L’aigle ferait-il figure de dindon de la farce? C’est ce que suggère aussi le dessin de Marian Kamensky, trouvé sur Twitter, où l’on voit Xi Jinping prendre de court Donald Trump, qui s’apprêtait à serrer la main de Kim Jong-un - un honneur dont le président chinois a finalement la primeur.

En Tunisie, l’Assemblée nationale refuse de prolonger le mandat de l’Instance vérité et dignité, chargée de solder les comptes de la dictature. Le journal français La Croix parle d’un «coup dur» pour la transition démocratique en Tunisie, où l’Instance vérité et dignité avait été formée en 2014, pour établir d’établir la vérité dans les violences commises par l’État entre 1955 et 2013 et transmettre les dossiers les plus importants à la justice. D’après La Croix, la décision de mettre un terme à son travail constitue «le dernier acte d’une longue passe d’armes», notamment entre l’IVD et le président tunisien, qui n’a jamais caché leur hostilité à cette instance. «Je suis contre (le fait de) régler les comptes du passé. J’estime que la Tunisie a besoin d’aller de l’avant», avait déjà déclaré Béji Caïd Essebsi en 2014. Son analyse est partagée par le quotidien tunisien La Presse, qui estime qu’il faut «tourner la page et se consacrer aux questions qui touchent le présent et l’avenir de la nation, les questions du passé ayant jusqu’ici pris bien plus d’importance qu’il ne le fallait».

Au Maroc, une nouvelle vidéo d’agression sexuelle suscite l’indignation. D’après La Dépêche du Maroc, cette courte vidéo, diffusée sur les réseaux sociaux, montre une jeune fille violemment agressée par un jeune homme dans ce qui semble être un terrain vague. Son agresseur l’immobilise sur le sol en tentant de la déshabiller pendant qu’elle crie et se débat, en le suppliant de la laisser s’en aller. Ces images sont tournées par quelqu’un qui à aucun moment ne vient en aide à la victime, dont l’agression rappelle celle survenue dans un bus à Casablanca l’été dernier, et qui avait suscité elle aussi beaucoup d’émotion. Des agressions que le site marocain Hespress attribue à la fois au manque d'éducation sexuelle des jeunes et au manque de sévérité à l’égard du harcèlement et des agressions sexuelles.

Enfin, le New York Times fait état d’une pratique relativement courante à Singapour, et qui finira peut-être par arriver un jour jusque dans nos contrées : la chirurgie esthétique pour poissons! Ces opérations consistent à remonter, par exemple, des yeux un peu tombants. Je vous passe les détails techniques de ces opérations, dont le prix reste tout à fait raisonnable, si je puis dire, 90 dollars pour un lifting des yeux, et 60 dollars pour une opération du «menton». Un chirurgien esthétique rencontré par le journal a tenu à rassurer les amis des animaux : «Certains pourront trouver cela cruel, mais en réalité, c’est plutôt une faveur à faire aux poissons, parce que cela les rend plus beau, et du coup, leurs propriétaire les aiment encore plus».

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française(du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale(du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.