Accéder au contenu principal
Focus

Au Mexique, de nombreux indigènes emprisonnés ne comprennent pas le motif de leur détention

Au Mexique, environ 7% de la population parle une langue indigène et plus de 8 500 indigènes non hispanophones sont actuellement en prison pour des crimes qu'ils affirment ne pas avoir commis. Erreurs et imprécisions dans les actes de justice, manque de traducteurs, incompréhension des rouages du système judiciaire... Autant de facteurs qui font de ces groupes ethniques sont particulièrement vulnérables. Nos correspondants Laurence Cuvillier et Mathieu Comin se sont rendus dans l'État de Oaxaca.

Publicité

Une émission préparée par Patrick Lovett et Rebecca Martin

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.