Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

MHD, le phénomène rap

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump se fait l'avocat de Brett Kavanaugh

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Guerre en Syrie - Idleb : accord Moscou-Ankara pour une "zone démilitarisée"

En savoir plus

TECH 24

Hacker les humains

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget 2019 : quels sacrifices ?

En savoir plus

REPORTERS

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le tournant ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Tiken Jah Fakoly

En savoir plus

#ActuElles

Maroc : les droits des femmes encore à conquérir

En savoir plus

Découvertes

Microsoft investit 30 millions de dollars dans "l’IA nation" française et promet 3 000 embauches

© Erik Tham/Corbis

Texte par Benjamin BRUEL

Dernière modification : 29/03/2018

Un plan d'investissement ambitieux, destiné l'apprentissage dans le secteur de l'intelligence artificielle et à la formation professionnelle, plus largement.

Microsoft ne veut pas louper le coche de "l’IA nation", selon ses propres termes. Après avoir annoncé, au début du mois de mars, la création de son parcours de formation à l’intelligence artificielle à Paris, l’entreprise a révélé ses prochains investissements en France en parallèle du sommet "AI for Humanity" et de la divulgation du rapport Villani.

VOIR AUSSI : Comment l'intelligence artificielle métamorphose déjà l’enseignement supérieur

Carlos Purassanta, président de Microsoft France, avait donné rendez-vous à la presse en début d’après-midi, ce jeudi, pour dévoiler un "plan d’investissement de 30 millions de dollars" (environ 25,7 millions d'euros) destiné à la formation et à la création d’emplois en lien avec l'intelligence artificielle en France sur les trois prochaines années.

Cet investissement se divise en deux parties. La première, c’est la création d’un collectif d’entreprises et de start-ups partenaires de Microsoft, nommé Impact IA, qui aura pour mission de "traiter des enjeux éthiques et sociétaux de l’intelligence artificielle". Laurence Lafont, directrice marketing de Microsoft, a expliqué que ce groupe de discussion aura pour particularité de faire échanger des "acteurs qui font l’intelligence artificielle au quotidien" avec la société civile en "réfléchissant aux sujets qui façonnent le quotidien des Français". Le collectif est pour le moment composé d’une vingtaine de groupes comme Orange, Engie ou Accenture, mais aussi de start-ups (Craft AI, DC Brain...) et d’initiatives (France is AI). Le groupe rendra un rapport annuel sur ses réflexions et promet d’identifier et "de soutenir la réalisation de projets innovants".

Sensibiliser 400 000 personnes à l'IA en trois ans

Par ailleurs, Microsoft a annoncé le lancement d’une initiative pour l’éducation à l’intelligence artificielle en France, Compétences IA, qui aura pour objectif de "sensibiliser et former" 400 000 personnes, secteurs confondus, à l’intelligence artificielle. L’entreprise affirme qu’elle pourra conduire 40 000 de ces personnes jusqu'à la certification, c’est-à-dire jusqu'à l'obtention d'un diplôme dédié à l’intelligence artificielle. Avec ses partenaires, Microsoft s’engage à faire recruter 3 000 de ces personnes "dans l’écosystème numérique français" dans les trois années à venir, selon Carlos Purassanta.

L'entreprise veut créer un Hub IA, une plateforme numérique ouverte qui orientera chacun vers "des formations spécialisées"

Nous avons encore un peu de mal à percevoir la forme que prendra ce parcours d’éducation à l’intelligence artificielle, qui existera en parallèle de l’école de Microsoft en IA, elle-même censée former 500 personnes dans les trois prochaines années. "Il s’agira à la fois de mooks et de formations en ligne, mais aussi de formations réalisées en présentiel", qui se feront avec les différents partenaires de Microsoft, a affirmé Laurence Lafont à Mashable FR. Enfin, l’entreprise veut créer un Hub IA, une plateforme numérique ouverte qui orientera chacun vers "des formations spécialisées dans le domaine de l’IA". 

Des annonces prometteuses, faites dans un timing impeccable avec l’actualité politique et l’agenda du gouvernement en matière d’intelligence artificielle. Elles manquent toutefois d’un peu d’épaisseur sur les moyens alloués et les spécificités des formations en fonction des secteurs et des capacités des futurs "élèves" de Microsoft.  

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire. 

Première publication : 29/03/2018