Accéder au contenu principal

France : un réfugié azéri blessé par balle près de Toulouse, son épouse abattue

Rahim Namazov était réfugié en France depuis 2010.
Rahim Namazov était réfugié en France depuis 2010. Capure d'écran Youtube

Exilé en France depuis 2010 après avoir été expulsé d'Azerbaïdjan, Rahim Namazov et son épouse ont été la cible de tirs d'armes à feu, vendredi matin, à Colomiers, près de Toulouse. Sa femme, Aïda, est décédée.

PUBLICITÉ

Il est 9 h du matin, vendredi 30 mars, quand Rahim Namazov, un Azéri exilé en France, circule en voiture dans un quartier résidentiel de Colomiers, dans la banlieue de Toulouse, lorsque sept coups de feu ont été tirés dans sa direction. Selon des sources policières, ce père de trois enfants a été blessé dans le dos et se trouve entre la vie et la mort, tandis que sa femme Aïcha est décédée.

Interrogée par l'AFP, la maire socialiste de Colomiers, Karine Traval-Michelet, a estimé qu'on ne peut pas s'empêcher de penser à "un éventuel règlement de comptes politique", car Rahim Namazov est un "journaliste qui a été torturé et emprisonné dans son pays", et "a obtenu le statut de réfugié politique en France".

"Cette attaque n'a aucun lien avec les attentats terroristes qui se sont produits la semaine dernière dans l'Aude", a-t-elle cependant précisé, reconnaissant n'avoir jamais été informée de la présence de cette famille dans sa ville, ni de celle de Rahim Namazov en tant que réfugié politique. "Il appartiendra aux enquêteurs de faire toute la lumière sur cette dramatique affaire", a ajouté l'élue.

Rahim Namazov a été emprisonné, puis menacé de mort et expulsé de son pays, selon l'Association des journalistes de Toulouse (AJT). Il a trouvé refuge à Toulouse avec sa famille en 2010. L'Azerbaïdjan, ex-république soviétique du Caucase, arrive 162 sur 170 dans le classement 2017 de la Liberté de la presse établi par Reporters sans Frontières.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.