Accéder au contenu principal
Dans la presse

"La délégation du Kurdistan syrien reçue hier à l’Élysée"

Capture d'écran France 24

Dans cette revue de presse nouvelle formule : la France pourrait envoyer des soldats français auprès des Kurdes de Syrie, la Russie expulse à son tour des diplomates sur fond d'affaire Skripal, et Nicolas Sarkozy est renvoyé en correctionnelle.

Publicité

Se dirige-t-on vers l’envoi de soldats français auprès des Kurdes de Syrie ? C’est une dernière minute du Parisien/Aujourd’hui en France. L'information n'émane pas de la France elle-même, qui l'a d'ailleurs démentie, mais de "la délégation du Kurdistan syrien reçue hier à l’Élysée", note le journal. Le Monde préfère pour sa part parler de message "de soutien politique d’une portée inédite" qui intervient au moment où la position des Forces démocratiques syriennes "paraît plus menacée que jamais par l’offensive militaire menée à leur encontre depuis la fin du mois de janvier" par la Turquie.

La Russie est passée à l’action après le renvoi de ses diplomates de plusieurs pays occidentaux, expulsant à son tour des diplomates américains. Pour le journal Kommersant, "la Russie use de son droit de réponse" en procédant ainsi. Au centre de cette crise diplomatique, les accusations contre Moscou d’avoir empoisonné, au Royaume-Uni, l'ex-espion russe Sergueï Skripal et sa fille.

Dans les principaux titres de la presse ce matin, il y a aussi le renvoi de Nicolas Sarkozy devant le tribunal correctionnel dans l’affaire dite "des écoutes". Pour Libération, Nicolas Sarkozy "avec la justice, c’est du sérieux." L'ancien président de la République venait juste d’être mis en examen dans l’affaire du financement de sa campagne de 2007 par le régime libyen. Ce que formule ainsi le journal suisse 24 heures : "Les tuiles s’accumulent pour Nicolas Sarkozy".

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.