Accéder au contenu principal

Syrie : Damas affirme avoir repris la quasi-totalité de la Ghouta

Les combattants rebelles de la Ghouta orientale tentent de passer un accord sur leur évacuation avec le régime syrien.
Les combattants rebelles de la Ghouta orientale tentent de passer un accord sur leur évacuation avec le régime syrien. Zein Al Rifai, AFP

L'armée syrienne a déclaré, samedi, avoir repris la majeure partie des villes et villages de la Ghouta orientale. Selon l'OSDH, un accord a été conclu entre la Russie et les rebelles pour l'évacuation des blessés.

PUBLICITÉ

L'armée syrienne affirme avoir repris la quasi-totalité de la Ghouta orientale. Dans un communiqué lu à la télévision nationale, le porte-parole de l'armée syrienne a déclaré, samedi 31 mars, que l'offensive militaire lancée en février contre l'enclave par les troupes gouvernementales avait été un succès. La majeure partie des villes et villages de cette région ont été repris.

Le commandement militaire a ajouté que les opérations se poursuivaient à la périphérie de Douma, dernière poche insurgée dans la Ghouta orientale. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), un "accord final" parrainé par la Russie a été trouvé pour évacuer les rebelles syriens du groupe Jaich al-Islam, qui tiennent Douma.

Un accord sur l'évacuation des blessés

Citant des "sources diplomatiques", le quotidien syrien prorégime Al-Watan a également indiqué dimanche qu'un accord avait été trouvé. Il prévoit l'abandon par les rebelles de leur artillerie lourde avant qu'ils ne quittent la ville de Douma "vers des régions dans le nord de la Syrie". La reprise totale de la Ghouta, aux portes de la capitale syrienne, marquerait une victoire retentissante pour le président Bachar al-Assad dans la guerre qui ravage la Syrie depuis 2011.

Deux autres groupes rebelles, Faïlak al Rahman et Ahrar al Cham, ont accepté au cours de la semaine écoulée de se retirer et d'abandonner le terrain aux forces gouvernementales, en échange du transfert des combattants insurgés et de leurs familles vers la région rebelle d'Idlib, dans le nord-ouest du pays.

Un dernier groupe de combattants de Faïlak al Rahman et leurs familles ont quitté, samedi, les villes de Djobar, Zamalka, Arbine et Aïn Tarma. La télévision d'État syrienne a diffusé des images des commandants de l'armée pénétrant dans les anciens fiefs rebelles.

Jeudi, la Russie, alliée de la Syrie, a déclaré que la bataille de la Ghouta était presque terminée.

Avec AFP et Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.