Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

MHD, le phénomène rap

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump se fait l'avocat de Brett Kavanaugh

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Guerre en Syrie - Idleb : accord Moscou-Ankara pour une "zone démilitarisée"

En savoir plus

TECH 24

Hacker les humains

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget 2019 : quels sacrifices ?

En savoir plus

REPORTERS

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le tournant ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Tiken Jah Fakoly

En savoir plus

#ActuElles

Maroc : les droits des femmes encore à conquérir

En savoir plus

Découvertes

Boh, juste une grosse tarentule sauvage qui a décidé de grimper sur un cycliste

© ViralHog/YouTube

Texte par Marine BENOIT

Dernière modification : 03/04/2018

Une vraie petite boule de poils et d'amour.

Je prends quelques minutes pour vous relayer cette vidéo qui nous vient tout droit de Vitória de Santo Antão, dans l’État du Pernambouc, au Brésil. Je l’ai trouvé tout à fait intéressante car elle nous montre de la façon la plus extrême qui soit la manière dont la plupart d’entre nous ne réagiraient pas dans une même situation.

VOIR AUSSI : Douloureuse expérience : découvrir une araignée dans son port Ethernet

Groupe de cyclistes brésiliens : ils croisent une tarentule sauvage sur leur route. Ils décident de s’arrêter et de descendre de leurs vélos pour l’observer.
La plupart d’entre nous : nous croisons une tarentule sauvage sur notre route. Nous pédalons à toute allure pour faire disparaître cette chose de notre champ de vision le plus vite possible.

Groupe de cyclistes brésiliens : la bête, parvenue proche de la roue d’un vélo, décide de grimper sur l’un des membres du groupe. Ce dernier ne bouge pas, et ses amis restent relativement calmes. Une personne approche sa main doucement pour dissuader l’animal de monter plus haut.
La plupart d’entre nous : la bête, parvenue proche de la roue d’un vélo malgré la tentative de fuite, décide de grimper sur l’un des membres du groupe. Ce dernier implore qu’on le purifie par le feu immédiatement. Mais le reste du groupe est déjà loin, et il se retrouve condamné à crier et à se rouler sur le sol, seul.

Groupe de cyclistes brésiliens : l’araignée rebrousse chemin et retourne à terre. Le groupe estime ne pas l’avoir assez observée, et tente encore une fois d’entamer le dialogue. L’arachnide en a assez de ces gens qui parlent trop et décide de fuir, en s’enfonçant dans la végétation.
La plupart d’entre nous : l’araignée, grisée par la détresse de sa victime, s’acharne, et prend plaisir à l’enfermer un solide cocon afin de mieux conserver sa chair.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 03/04/2018