Accéder au contenu principal
Dans la presse

The Atlantic "compte les morts à Mossoul"

Capture d'écran France 24

Dans la presse ce vendredi 6 avril : les réactions à la future incarcération de Lula en France. La publication dans le New York Times des "Isis Papers", ces documents issus du groupe État islamique révélant les mamelles de son pouvoir. L'estimation par The Atlantic du nombre de victimes civiles causées par les combats pour la libération de Mossoul en Irak. Et la condamnation en Inde d'une superstar de Bollywood, Salman Khan.

Publicité

Dans la presse de ce vendredi 6 avril, la future incarcération de Lula provoque des réactions diverses en France. Tandis que Libération dénonce "une politique à deux vitesses au Brésil", Le Figaro applaudit une décision qui "renforce l'opération lava jato", censée purger la vie politique brésilienne de la corruption qui la gangrène.

The New York Times a mis la main sur 15 000 documents internes du groupe État islamique. Une source d'informations essentielle pour comprendre comment l'organisation a pu, concrètement, asseoir une théocratie sur un territoire qui fut au temps de son apogée aussi vaste que la Grande-Bretagne. Des mois de travail ont permis d'identifier les deux mamelles du pouvoir jihadiste : la brutalité et la bureaucratie.

The Atlantic regarde aussi vers le Moyen-Orient et plus particulièrement vers Mossoul. Cette ville - la deuxième d'Irak- a été dominée par le groupe État islamique. Au terme de longs et intenses combats, qui n'ont pas épargné la population, elle a été reprise par les forces irakiennes, appuyées par la coalition internationale. Le nombre de victimes civiles qu'ont fait les combats serait, selon les estimations du journal, dix fois supérieur aux chiffres officiels.

Enfin, The Hindu et The Times of India reviennent sur la condamnation de la superstar de Bollywood, Salman Khan, coupable d'avoir chassé deux antilopes protégées il y a 19 ans. Libération nous apprend par ailleurs qu'en 2002, il avait tué un sans-abri endormi en lui roulant dessus avec sa voiture. Un homicide involontaire.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.