Accéder au contenu principal

Allemagne : un véhicule fonce dans la foule à Münster, faisant plusieurs morts

Les secours se déploient dans le centre-ville de Münster, le 7 avril 2018.
Les secours se déploient dans le centre-ville de Münster, le 7 avril 2018. Friso Gentsch / dpa / AFP

Un véhicule a foncé sur des piétons, samedi, à Münster, dans le nord-ouest de l'Allemagne. Deux personnes ont été tuées et une vingtaine d'autres blessées, selon les autorités régionales. Le chauffeur s'est suicidé avec une arme à feu.

PUBLICITÉ

Une camionnette a foncé sur la foule, samedi 7 avril, dans le centre-ville de Münster, ville du nord-ouest de l'Allemagne. Deux personnes ont été tuées, selon un bilan donné dans la soirée par le ministère de l'Intérieur du land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Herbert Reul. Vingt personnes ont été blessées, dont "une dizaine grièvement", a ajouté ce dernier.

Le conducteur, qui aurait agi seul, a foncé sur les clients assis en terrasse et le personnel d'un café-restaurant très fréquenté, le "Grosser Kiepenkerl", dans un quartier touristique de la ville de Münster. Il a ensuite stoppé son véhicule juste après avoir renversé les clients et s'est donné la mort à l'intérieur avec une arme à feu, selon la police.

Selon plusieurs médias allemands, il s'agirait d'un Allemand de 48 ans souffrant de troubles psychiques. Il aurait fait "il y a peu" une tentative de suicide, selon la chaîne de télévision publique ZDF.

Selon Herbert Reul, "rien n'indique pour le moment qu'on ait affaire à des motivations islamistes". L'enquête va notamment tenter de déterminer si le conducteur a voulu ou non commettre un "meurtre-suicide", autrement dit emporter d'autres personnes avec lui en se donnant la mort.

Un secteur de Münster très fréquenté

Le secteur a été bouclé. La police a demandé à la population d'éviter la zone et de ne pas propager les rumeurs sur les réseaux sociaux. "Pas de spéculations", a indiqué sur Twitter la police de Rhénanie du Nord-Westphalie, grand État régional industriel dans lequel se trouve Münster.
 


"On n'a pas vu grand chose, il y avait beaucoup de policiers. Beaucoup de personnes qui couraient et qui criaient. Je suis choqué qu'un tel événement se produise dans une petite ville comme Münster", a déclaré un témoin.

Le président français, Emmanuel Macron, a envoyé un message de solidarité avec l'Allemagne. "Toutes mes pensées pour les victimes de l’attaque de Münster. La France partage la souffrance de l’Allemagne", a-t-il envoyé dans un tweet.

Prudence

Si les motivations du conducteur ne sont pas encore totalement établies, ces faits interviennent dans un contexte tendu en Allemagne. Les autorités allemandes sont sur le qui-vive depuis un an et demi en raison de plusieurs attentats islamistes perpétrés ou envisagés dans le pays.

"La menace terroriste est forte en Allemagne depuis déjà longtemps, mais on n’a pas estimé que la situation ce serait aggravée particulièrement ces derniers temps", précisait toutefois dans l'après-midi Pascal Thibault.

Il y a eu différents attentats en Allemagne ces dernières années, le plus grave restant l’attaque au camion-bélier contre le marché de Noël à Berlin, le 19 décembre 2016, revendiquée par l'organisation État islamique (EI). Douze personnes avaient été tuées, une centaine d’autres blessées. L'auteur, le Tunisien Anis Amri, avait été tué quelques jours plus tard près de Milan.

Avec AFP et Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.