Accéder au contenu principal

Kurdes en Syrie : le président turc Erdogan accuse la France "d'encourager les terroristes"

Recep Tayyip Erdogan (à g.) et Emmanuel Macron (à d.) à l'Élysée, le 5 janvier 2018.
Recep Tayyip Erdogan (à g.) et Emmanuel Macron (à d.) à l'Élysée, le 5 janvier 2018. Ludovic Marin, pool, AFP (archives)

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a accusé samedi son homologue français d'encourager les "terroristes", en référence aux Kurdes de Syrie reçus le 29 mars par Emmanuel Macron à l'Élysée.

PUBLICITÉ

Le ton continue de monter entre la France et la Turquie. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a accusé, samedi 7 avril, Emmanuel Macron "d'encourager" les Kurdes de Syrie visés par une opération militaire turque dans le nord du pays. Le 29 mars, une délégation des Forces démocratiques syriennes (FDS), alliance arabo-kurde en première ligne sur le terrain dans le combat contre l'organisation État islamique (EI), avait été reçue par le président français à l'Élysée.

"La France encourage les terroristes lorsqu'elle les accueille au palais de l'Élysée... Tant que les pays occidentaux continueront à soutenir des
terroristes, ils continueront d'être la cible d'attaques terroristes en réaction", a -t-il déclaré devant ses partisans à Denizli, dans le sud-ouest de la Turquie.

Lors de cette entrevue, le président Macron avait pris "acte de l’engagement des FDS à n’avoir aucun lien opérationnel avec ce groupe terroriste [les YPG, milices kurdes, considérées comme terroristes par Ankara] et à condamner tout acte à caractère terroriste d’où qu’il vienne".

Le chef de l'État français avait aussi souhaité que le dialogue puisse "s’établir entre les FDS et la Turquie avec l’assistance de la France et de la communauté internationale".

Avec Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.