Accéder au contenu principal

Le Texas et l'Arizona vont déployer des troupes à la frontière avec le Mexique

Le Rio Grande, frontière naturelle entre Matamoros, au Mexique, et Brownsville, au Texas.
Le Rio Grande, frontière naturelle entre Matamoros, au Mexique, et Brownsville, au Texas. Julio Cesar Aguilar, AFP

Le Texas et de l'Arizona ont fait savoir vendredi qu'elles prévoyaient de déployer 400 soldats de la Garde nationale dans les trois prochains jours à la frontière mexicaine.

PUBLICITÉ

Les États américains du Texas et de l'Arizona ont annoncé, vendredi 6 avril, leur intention d'envoyer des troupes de la Garde nationale à la frontière avec le Mexique, au lendemain du déploiement de milliers de soldats annoncé par le président Donald Trump pour endiguer l'immigration clandestine et le trafic de drogue.

La Garde nationale du Texas, qui a déjà envoyé deux hélicoptères Lakota le long de sa frontière avec le Mexique, dit vouloir envoyer quelque 250 soldats en 72 heures. "La Garde nationale du Texas se prépare à déployer immédiatement des avions, des véhicules ainsi que du matériel de soutien à la frontière entre le Texas et le Mexique", a déclaré lors d'une conférence de presse Tracy Norris, commandante de la Garde nationale du Texas.

De son côté, le gouverneur de l'Arizona Doug Ducey a prévu de déployer la semaine prochaine 150 soldats. Il a annoncé ses plans dans un tweet.

"Attitudes irrespectueuses et menaçantes"

Donald Trump avait annoncé jeudi le déploiement de 2 000 à 4 000 militaires, qu'il "garderait probablement" sur place "ou au moins une grande partie" jusqu'à ce que le mur qu'il a promis pendant sa campagne présidentielle de 2016 soit construit.

>> À lire : Un street artiste transforme le mur entre les États-Unis et le Mexique en œuvre d'art

Ce déploiement de la Garde nationale, qui est du ressort des gouverneurs, pourrait se faire sur une longue durée. Son coût est toujours en train d'être "examiné" par la Maison Blanche, a précisé le président américain.

Cette décision a exacerbé les tensions avec le Mexique, le président Enrique Peña Nieto jugeant que les "attitudes irrespectueuses ou menaçantes" de Donald Trump étaient injustifiées.

Corps de réserve de l'armée américaine, la Garde nationale est déjà intervenue à la frontière en 2010, sur ordre de Barack Obama, ainsi qu'en 2006-2008 sous George W. Bush. À chaque fois, le déploiement a duré environ un an.

Si 4 000 hommes venaient effectivement à être déployés, cela représenterait environ le double de la présence américaine en Syrie et la moitié de celle en Irak.

La frontière américano-mexicaine s'étend sur plus de 3 100 kilomètres, dont un millier dispose déjà d'un mur.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.