Accéder au contenu principal

Foot européen : le Bayern Munich déjà champion, City et le PSG patientent

Le Bayern Munich, sacré au soir de la 29e journée de la Bundesliga.
Le Bayern Munich, sacré au soir de la 29e journée de la Bundesliga. Christof Stache, AFP

Des trois clubs européens qui pouvaient officialiser leur titre ce week-end, seul le Bayern Munich est sorti champion. Pour Manchester City et le PSG, ce n'est toutefois plus qu'une question de jours. Tour d'horizon des réusltats en Europe.

Publicité

Bundesliga : le Bayern Munich titré pour la sixième fois d'affilée

Le suspense n'avait déjà plus sa place en Bundesliga depuis plusieurs semaines, mais le Bayern Munich a mis un point d'honneur à régler l'affaire au plus vite. Large vainqueur d'Augsbourg (1-4), les Bavarois ont décroché avec la manière leur 28e titre de champion d'Allemagne, et ce dès la 29e journée.

Derrière, le duel pour la 2e place est lui totalement relancé puisque Schalke 04 est tombé face à la (désormais ex-) lanterne rouge Hambourg (3-2), et voit le Borussia Dortmund recoller à un petit point, après son succès sur le VfB Stuttgart (3-0).

Ligue 1 : le PSG loupe le coche, l'OM lâche prise

Petite frustration pour le PSG, qui est passé à côté de l'occasion d'officialiser son titre de champion de France dès la 32e journée. En déplacement à Saint-Étienne, les hommes d'Unai Emery ont été bousculés, ne parvenant qu'à arracher un difficile match nul dans le temps additionnel (1-1). Prochaine chance pour les Parisiens, dimanche 15 avril, avec la réception de son dauphin Monaco.

Des Monégasques qui semblent plus que jamais accrochés à la deuxième place après leur succès sur Nantes (2-1), qui leur permet de compter désormais sept longueurs sur l'Olympique Lyonnais, nouveau troisième après son carton à Metz (0-5). L'OM, accroché par Montpellier (0-0), est le grand perdant de la journée.

Premier League : renversé et frustré par United, City doit patienter

Après l'immense déception d'Anfield en Ligue des champions, Manchester City pensait pouvoir se refaire la cerise en allant décrocher dès ce week-end son cinquième titre de champion d'Angleterre... et qui plus est face à son voisin et rival Manchester United. Dominateurs largement devant à la pause (2-0), les Citizens se sont inexplicablement fait renverser par leurs visiteurs (2-3). Une défaite qui ne remet pas en cause leur titre à venir, mais qui devrait une nouvelle fois faire mal dans les têtes.

Du côté d'United, le succès arraché à l'Emirates est d'autant plus apprécié qu'il permet aux Red Devils de bénéficier d'un joker de plus dans la course au podium, puisque Liverpool, 3e, a été accroché par Everton (0-0). Tottenham, victorieux à Stoke (1-2), pourrait profiter de sa bonne passe pour s'inviter prochainement sur le podium.

Liga : les rivaux madrilènes se neutralisent

Le FC Barcelone a fait un pas de plus vers le titre, en s'imposant sur sa pelouse face à Leganés (3-1). Les Catalans profitent surtout du match nul entre le Real et l'Atletico de Madrid à Bernabeu (1-1), qui leur permet de compter désormais 11 points d'avance à sept journées de la fin de la Liga.

L'autre grand enseignement du haut de tableau, c'est l’excellente forme de Valence, qui a profité du faux pas du Real pour s'inviter sur le podium. Une belle opération matérialisée grâce à un court mais précieux succès sur l'Espanyol à Mestalla (1-0).

Serie A : la Fiorentina enchaîne, Naples s'accroche à la Juve

La messe n'est toujours pas dite en Serie A. À sept journées de la fin, la Juventus Turin conserve un joker avec quatre points d'avance sur le Napoli. Les deux clubs ont gagné, ce week-end, respectivement face à Benevento (2-4) et au Chievo Vérone (2-1) et dominent de la tête et des épaules un championnat italien loin d'avoir livré son verdict.

Derrière, le duel romain pour le podium n'en finit plus d'être relancé. Revenue à trois points de l'AS Roma lors de la journée précédente, la Lazio a cette fois recollé grâce à sa victoire contre l'Udinese (1-2), profitant d'une nouvelle déconvenue de la Louve, vaincue par une étonnante Fiorentina (0-2). Des Florentins largués en février et qui, grâce à un sixième succès de rang, peuvent à nouveau prétendre à l'Europe.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.