Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L’invité du jour

Sebastian Copeland : "Les régions polaires nous lancent le cri d’alarme"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

L’économie chinoise peut-elle résister à la guerre commerciale ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Avion russe abattu en Syrie : "un tragique concours de circonstances"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le repas luxueux de Maduro chez "Salt Bae" a un goût amer pour les Vénézuéliens

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La star marocaine Saad Lemjarred placée en détention

En savoir plus

LE DÉBAT

Plan "ma santé 2022" en France : urgence à l'hôpital ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Benoît Hamon : "Celui qui est en cause dans l'affaire Benalla, c'est Macron"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Benoît Hamon : "Je veux reconstruire la gauche"

En savoir plus

FOCUS

Invasion de sargasse au Mexique : désastre ou chance à saisir?

En savoir plus

Asie - pacifique

Chine : Xi Jinping annonce une nouvelle phase d'ouverture économique

© Wang Zhao, AFP | Le président chinois Xi Jinping lors d'un discours à Pékin, le 25 octobre 2017.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/04/2018

Le président chinois, Xi Jinping, a promis, mardi, d'ouvrir davantage l'économie de son pays et d'abaisser dès cette année les droits de douane sur certains produits, prenant le contre-pied des mesures protectionnistes annoncées par Donald Trump.

Menacé d'une guerre commerciale par son "ami" Donald Trump, le président chinois Xi Jinping a promis, mardi 10 avril, plus d’ouverture économique. Le chef d’État a annoncé avoir décidé de poursuivre les réformes financières et d'ouvrir l'économie chinoise aux investissements étrangers.

"La Chine va entrer dans une nouvelle phase d'ouverture", a-t-il déclaré lors d'un discours très attendu, prononcé devant de hauts responsables internationaux au Forum de Boao pour l'Asie, une conférence surnommée le "Davos chinois".

Il a évoqué en particulier le secteur de l'assurance mais surtout celui de l'automobile, promettant d'abaisser "considérablement" dès cette année les droits de douane sur les véhicules étrangers et "d'autres produits". Autre promesse : un assouplissement des restrictions à la présence de capitaux étrangers dans les entreprises chinoises actives dans les industries automobile, navale et aéronautique, mais aucun calendrier n’a été donné. Ces mesures étaient espérées de longue date par les constructeurs étrangers.

Pékin "ne menacera personne"

Xi Jinping a également estimé que la mondialisation économique était une tendance "irréversible" mais qu'elle se devait d'être "inclusive". Il a défendu la place de son pays dans le commerce mondial en assurant que Pékin "ne menacera personne", notamment dans le cadre de son ambitieux projet de nouvelle Route de la soie, et "ne remettra pas en cause l'ordre établi" comme peut le craindre Washington.

"La Chine ne cherche pas à dégager un excédent commercial", a-t-il assuré, alors que l'énorme déficit des États-Unis vis-à-vis de la Chine – 375 milliards de dollars en 2017 – est l'un des principaux griefs du président américain à l'encontre de Pékin. Donald Trump, de son côté, menace d'imposer des droits de douane sur 150 milliards de dollars d'importations chinoises.

Ce discours rassurant pour les investisseurs, après une semaine de surenchère entre Washington et Pékin, a été salué par les marchés financiers en Asie, où l'indice le plus large des valeurs d'Asie-Pacifique a effacé ses pertes initiales pour gagner près de 0,8 %.

À la Bourse de Tokyo, où le Nikkei progressait de 1,08 % à la mi-séance, l'indice des équipements de transport signait la troisième plus forte hausse sectorielle (+1,5 %), porté par Toyota (+1,9 %) et Nissan (+2,1 %).

Avec AFP et Reuters

Première publication : 10/04/2018

  • ÉTATS-UNIS

    Guerre commerciale : Trump menace la Chine d’une nouvelle salve de taxes douanières

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS - CHINE

    La Chine dégaine une nouvelle liste de taxes dans la guerre commerciale avec les États-Unis

    En savoir plus

  • COMMERCE

    Tarifs douaniers : la Chine réplique en taxant 128 produits américains

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)