Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Congo-Brazaville : Un opposant menacé de mort en France.

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Arthur Mitchell : la mort d'une étoile

En savoir plus

LE DÉBAT

Migrants : L'Europe sans solution ?

En savoir plus

POLITIQUE

Audition d'Alexandra Benalla : Une situation embarassante pour E. Macron ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alexandra Lamy : "Je suis très fière d'être une actrice populaire"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Cour Suprême : tempête autour de Brett Kavanaugh

En savoir plus

Pas 2 Quartier

Bourgogne : cinéaste d'une cité désertée

En savoir plus

FOCUS

Autriche : restriction de l'immigration et obstacles à l'intégration

En savoir plus

L’invité du jour

Claude Pinault : "Tétraplégique, un médecin m’a donné une graine d’espoir"

En savoir plus

Découvertes

Mainsquare, Lollapalooza, Download… Un pass donne accès à plus de 100 festivals dans le monde pendant un an

© Frank Hoensch/Redferns

Texte par Louise WESSBECHER

Dernière modification : 11/04/2018

L’année dernière, les pass Festival Passport s’étaient vendus en moins de 24 heures. Alors Live Nation renouvelle l’opération pour 2018.

Qu’on se le dise, pour les fans de musique, ce pass c’est un peu le ticket d’or de Willy Wonka. Sauf que celui-là ne se trouve pas dans une barre de chocolat.

Live Nation va mettre en vente le 17 avril un nombre limité de son "Festival Passport", un billet d’entrée valable pendant un an pour la centaine de festivals qu’organise le tourneur à travers le monde. Le vrai avantage, c’est que l’accès est garanti aux détenteurs du pass même si les événements sont sold out.

VOIR AUSSI : Un festival allemand de heavy metal construit des canalisations souterraines pour faire circuler la bière

Bon, pour s’offrir ce passeport de festivalier, il faudra tout de même débourser 999 dollars, soit un peu plus de 800 euros dans sa version classique, ou 5 000 dollars, soit 4 000 euros, pour un accès VIP. Clairement le budget est conséquent, d’autant plus que ce prix n’inclut bien sûr pas les billets de train ou d’avion pour s’y rendre, ni les logements sur place.

Mais ceux qui ont envie de se faire plaisir pourront ainsi enchaîner en France le Download Festival de Brétigny, le Main Square d’Arras, le Lollapolooza de Paris et le I Love Techno Europe de Montpellier, avant de s’envoler pour les mythiques festivals Creamfields de Daresbury, Propaganda de Stockholm ou Lollapalooza de Chicago. Une carte recense les 115 festivals accessibles avec le "Festival Passport" par ici.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 11/04/2018