Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ICI L'EUROPE

Brexit : la bataille de la pêche a commencé

En savoir plus

Pas 2 Quartier

"Noise": Raconter sa ville au fil du RER

En savoir plus

L’invité du jour

Farouk Mardam-Bey et Ziad Majed : "La dynastie Assad considère la Syrie comme une propriété privée"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Comment la Turquie instrumentalise l'affaire Khashoggi"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Le système Mélenchon"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pascal Blanchard : "La domination des terres s'accompagne de celle des corps"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Les robots envahissent nos entreprises

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Miss Terre : la candidate libanaise disqualifiée à cause d'un cliché

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Disparition de Jamal Khashoggi : menaces sur la presse

En savoir plus

Découvertes

Des petits malins ont créé un virus qu'on peut supprimer en jouant à "Player's Unknown Battleground"

© Bleeping Computer

Texte par Benjamin BRUEL

Dernière modification : 11/04/2018

Oooh, c'est ballot. On est obligés de jouer au lieu de bosser.

Un nouveau virus informatique force les propriétaires d'un ordinateur infecté à lancer une partie de "Player's Unknown Battlegrounds", le deuxième jeu de battle royale le plus populaire du moment (après "Fortnite", soyons honnête). Ce qui est drôle, c'est que contrairement aux autres virus de ce type, celui-ci ne demande aucune somme d'argent, aucune rançon pour libérer l'ordinateur. Il suffit simplement de jouer à "PUBG". Et de finir Top 1 (ça, c'est une blague).

VOIR AUSSI : Un virus informatique d'un nouveau genre oblige les victimes à jouer à un jeu vidéo

Quand un ordinateur est infecté par un programme malveillant, l'usage veut que le pirate à l'origine du virus demande de l'argent pour libérer l'ordinateur. Et il s'agit parfois de beaucoup d'argent. Mais là, comme l'a repéré l'équipe MalwareHunterTeam, le message explique : "Vos fichiers sont cryptés par PUBG Ransomeware! Mais ne vous inquitétez pas! Ce n'est pas si dur de les libérer! Je ne veux pas d'argent! Jouez simplement à 'PUBG' pendant une heure!".

Selon Kotaku, qui a discuté avec des experts informatiques, le PUBG Ransomeware n'est pas vraiment du genre coriace. En réalité, il suffit de jouer 3 minutes au jeu, et non une heure, pour se débarasser du virus. Et, toujours selon Kotaku, un professionnel de l'informatique n'aurait visiblement pas de mal à se débarasser du virus.

Nous, on se demande surtout si ce n'est pas une offensive des accros de "PUBG" pour contrecarrer l'ascension fulgurante de "Fortnite".

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 11/04/2018